sables-bitumineux

Une bourse de 1 M$ afin de rendre le traitement des sables bitumineux plus propre


Communiqué

GE lance le Défi innovation ecomagination visant à réduire les émissions de GES dans le secteur canadien des sables bitumineux

CALGARY, le 8 juill. 2014 /CNW/ – GE (NYSE : GE) a annoncé aujourd’hui le lancement du Défi innovation ecomagination ouvert de 1 M$ visant à accélérer le développement technologique associé au secteur canadien des sables bitumineux. Le Défi innovation cible deux des plus importants facteurs de réduction des gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des sables bitumineux : trouver de nouvelles utilisations pour les eaux usées et améliorer l’efficacité.

GE fait appel aux plus grands cerveaux du monde entier, tant dans notre secteur que dans d’autres secteurs, à contribuer au développement de solutions évolutives commercialisables pour notre industrie. Le Défi se déroule en deux phases, et les propositions seront acceptées d’abord jusqu’au 30 septembre 2014, puis jusqu’au 15 mars 2015, respectivement. Les gagnants du Défi pourraient se partager une bourse de 1 M$ en financement de démarrage pour développer et commercialiser les solutions proposées. Ils seront par ailleurs admissibles à devenir un fournisseur ou un entrepreneur de GE pour des projets à venir.

Les sables bitumineux du Canada constituent la troisième plus importante réserve de pétrole du monde, après l’Arabie saoudite et le Vénézuéla, et représentent une source d’énergie sûre pour les marchés mondiaux. La production de pétrole tiré des sables bitumineux devrait augmenter considérablement au cours des 20 prochaines années, ce qui intensifiera les efforts de collaboration pour accélérer le développement de technologies permettant de réduire les émissions de GES.

Selon Deb Frodl, directrice administrative du marketing mondial d’ecomagination : « ecomagination a toujours eu pour but d’aider nos clients à être plus efficaces et plus productifs. Les sables bitumineux sont porteurs de nombreuses occasions. En rassemblant les meilleurs scientifiques, les meilleures technologies et les meilleures entreprises du monde entier, nous croyons que nous pouvons accélérer l’innovation et mettre en marché des solutions plus rapidement. »

« La collaboration est essentielle pour affronter les défis de taille », explique Elyse Allan, présidente et chef de la direction de GE Canada. « GE reconnaît que c’est la collaboration qui nous permettra de mettre au point des technologies visant une exploitation continue et responsable des ressources en pétrole du Canada, qui représentent un moteur de l’économie et de la prospérité future du pays. »

Parmi les conseillers stratégiques du Défi innovation ecomagination lié aux GES, notons COSIA (Canada’s Oil Sands Innovation Alliance et AI-EES (Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions).

Les gagnants de la première phase du Défi seront annoncés en janvier 2015. Les propositions sont acceptées dès maintenant à l’adresse www.geghgecochallenge.com.

Lancée en 2005, ecomagination témoigne de l’engagement de GE à l’égard des solutions technologiques qui font économiser de l’argent et réduisent l’impact sur l’environnement, tant pour ses clients que pour ses propres activités. Depuis son lancement, cette initiative a généré des revenus de plus de 160 G$ US. Les activités de GE ont connu une baisse de 32 % au chapitre des émissions de GES depuis 2004 et, depuis 2006, une baisse de 45 % au chapitre de l’utilisation d’eau douce, entraînant des économies de 300 M$.

Il s’agit du sixième Défi ecomagination. Les éditions précédentes ont englobé les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, de même que le Moyen-Orient. GE a toujours eu beaucoup de succès avec les défis d’innovation ouverts. Tout récemment, la société a lancé un défi visant à améliorer l’efficacité énergétique des activités de dessalement de l’eau de mer, de même qu’un autre défi visant à améliorer la distribution de l’électricité grâce à l’élaboration d’une poignée rotative ergonomique pour son disjoncteur à boîtier moulé.

Au sujet de GE
GE travaille pour les choses qui comptent. Les meilleures équipes et les meilleures technologies pour relever les défis les plus ardus. Trouver des solutions dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maison, des transports et des finances. Bâtir, alimenter en électricité, se déplacer et soigner le monde. L’imagination ne suffit pas. Il faut agir. GE travaille. www.ge.com.
Au sujet de COSIA
COSIA (Canada’s Oil Sands Innovation Alliance) est une alliance formée par des producteurs de sables bitumineux visant à accélérer l’amélioration du rendement environnemental des activités liées aux sables bitumineux au Canadagrâce à l’action et à l’innovation collaboratives. www.cosia.ca

Au sujet d’AI-EES
AI-EES (Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions) est le principal organisme chargé de stimuler l’innovation en matière de technologies énergétiques et environnementales en Alberta. AI-EES agit à titre de catalyseur pour le développement de méthodes intégrées et novatrices permettant de convertir les ressources naturelles de l’Alberta en énergie prête à utiliser et responsable sur le plan de l’environnement, tout en assurant la gestion durable des ressources en eau de la province. www.ai-ees.ca

SOURCE General Electric Canada Inc.

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *