Pompe pour charger le glycol dans un système de chauffe-eau solaire

Chauffe-eau solaire: remplacement du glycol

Chauffe-eau solaire, Montréal, Québec - quand changer le glycol– Consultez les résultats en temps réel de mon installation –

Le glycol de mon installation a été remplacé dernièrement suite à un bris de la pompe circulatrice. Pour tous les détails, cliquez ICI –

J’ai déjà mentionné dans des billets précédents qu’un des gros désavantages du chauffe-eau solaire domestique quatre saisons est qu’il engendre des frais d’entretien. En effet, le liquide caloporteur ( le mélange de propylène glycol ( un antigel ) et d’eau distillée ) qui circule dans le panneau solaire et qui va céder sa chaleur à l’eau du réservoir via un échangeur se dégrade avec les années et doit donc être remplacé périodiquement. Des frais qui viennent donc gruger dans les économies…

Mais comment savoir quand le remplacer et combien en coute-t’il ? Certains préconisent un remplacement à intervalle fixe (aux 3 à 5 ans) alors que d’autres suggèrent de réaliser un test annuel et donc de le changer seulement lorsqu’il est dégradé.
J’ai découvert dans un magazine cette semaine l’existence de la compagnie CentreÉnergieSolaire.Com qui est spécialisée dans l’énergie solaire. A ma grande surprise, elle à pignon sur rue dans l’arrondissement Anjou à Montréal, l’arrondissement où j’habite. Je leur ai donc fait parvenir la question via courriel et voici donc leur réponse:
Controleur chauffe-eau solaire Stiebel Eltron SOM6, Montréal, Québec - Chauffe-eau solaire, Montréal, Québec - quand changer le glycolPour répondre à votre demande, il faut tout d’abord effectuer un test de Ph du glycol ( Ce test serait à faire chaque année ). Ce test peut-être effectué par vous même avec du papier litmus ( test de Ph pour piscine en bande ) en l’imbibant dans un échantillon de votre solution . Procédure pour vous procurer l’échantillon : ATTENDEZ UNE JOURNÉE NUAGEUSE TÔT LE MATIN, OUVRIR LENTEMENT VOTRE INLET OU OUTLET QUI SONT SITUÉ SUR LA POMPE( ONT L’UTILISE POUR CHARGER LE SYSTÈME), FAITE COULER UN PEUT DE SOLUTION DANS UN CONTENANT PROPRE ET FAITE LE TEST . le test devra vous indiquer que le Ph du glycol au dessus de 8 est bon, sous le 8 il  commence à faire effet sur les parties de matériaux en cuivre il devra être remplacé, sous 7 le glycol est très acide, il faut le remplacer immédiatement. Lors de la procédure du changement du glycol, un nettoyage de la tubulure et l’échangeur seront nettoyés par circulation avant le nouveau mélange de propylène glycol et eau distillée.
Pour le prix:  incluant : Nettoyage de la tubulure et échangeur, fourniture et charge du système avec solution propylène glycol et eau distillée :  145,00$ + taxes
Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à communiquer avec nous, merci.
Salutations.

Centreénergiesolaire.COM ltée.

Agir pour l’Environnement – Act for the Environment

————————————————————————————————-

Réservoir chauffe-eau solaire Stiebel Eltron, Montréal, QuébecComme je n’ai encore jamais réalisée cette vérification après 3 ans je devrai m’y mettre bientôt. En espérant que mon glycol ait une durée de vie utile d’au moins 5 ans. Il faut savoir que mon installation, qui m’a coûtée 6500$ engendre des économies d’électricité d’environ 100$ par année. A 145$ + taxes, à chaque 5 ans, ça représente des frais annuels de 30$ par année environ. Ce n’est donc pas négligeable…

Que faut-il faire afin de maximiser la durée de vie du glycol ? Il est important de bien dimensionner l’installation afin d’éviter que le glycol ne surchauffe. Il faut donc éviter d’utiliser un réservoir d’eau chaude trop petit pour la puissance des panneaux. Il est donc préférable de chauffer une plus grande quantité d’eau à une température inférieure qu’une plus petite quantité à trop haute température.

L’angle d’inclinaison des panneaux solaires est aussi important. Exemple: des panneaux trop inclinés ne capterons pas beaucoup d’énergie durant la période hivernale mais pourront être “trop efficaces” durant l’été pour la capacité de stockage et donc causer une surchauffe.

Un des problèmes possibles est toutefois la surchauffe ponctuelle lors des vacances par exemple ou encore si la taille de notre système est mal adapté à nos habitudes de consommation. En effet, si on n’utilise pas d’eau chaude durant une longue période de temps le système va donc se trouver à travailler à haute température puisque l’eau du réservoir deviendra très chaude et le glycol s’échauffera donc.

On ne peut malheureusement rien n’y faire à part activer le mécanisme de protection qui va s’assurer que la température de l’eau redescende durant la nuit afin qu’elle ne remonte pas à un seuil trop élevé le prochain jour venu. Pour se faire, le système va faire circuler le liquide caloporteur alors que la température dans le panneau est inférieure à celle du réservoir dans le seul but de refroidir la température de l’eau. Le système à beau être bien isolé il y a tout de même des pertes. Le système prend donc avantage de cette faiblesse. En effet, durant la nuit par exemple, si le différentiel de température est de 40 degrés entre la température de l’eau du réservoir (60 degrés) et la température extérieure (20 degrés) il y aura forcément une perte de chaleur au niveau du panneau et de la tuyauterie si on y fait circuler le glycol. Je dois avouer que je n’ai pas eu encore l’occasion de mettre à l’essai ce mécanisme.

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

3 réflexions au sujet de « Chauffe-eau solaire: remplacement du glycol »

  1. Comme je peux lire, le glycol n’est pas très économique à long terme si l’on doit le changer au 3-5 ans ? Est-ce que l’on doit vérifier le Ph du glycol si l’on a un circuit sans panneau solaire ? Est-ce qu’un circuit à l’eau est aussi efficace ?

  2. Bonjour René,
    En fait un circuit à l’eau est plus efficace mais on ne peut l’utiliser que dans un environnement qui ne présente aucun risque de gel ou avec un système extrêmement bien conçu qui se draine lui-même lorsqu’il y a des possibilités de gel (ex: système de chauffe-eau solaire auto-drainant ou “drain back” en anglais ).

    Dès que l’on utilise du glycol, dans un système quelconque, on doit le tester aux 2 à 5 ans afin d’en vérifier les propriétés ( température de gel, propriétés anticorrosives, etc.. ).

    Ainsi, effectivement, les systèmes au glycol demandent plus d’entretien. Il faut donc penser à cela avant de s’en procurer un.

    Au plaisir.

  3. A quel endroit le mieux pour acheter du Glycol mon copain
    demeure a Val des Bois (Outaouais) . Il est en train d’installer
    des tubes solaires. Il a besoin du Glycol.

    Merci beaucoup , LUcie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *