Conclusion de l’étude de mon chauffe-eau solaire

Consultez les résultats en temps réel de mon installation

Après deux ans à relever quotidiennement la production d’énergie de mon chauffe-eau solaire, l’heure est maintenant au bilan.

Installé en juin 2007, mon chauffe-eau solaire de marque allemande Stiebel Eltron, composé d’un panneau solaire SOL25 et d’un réservoir de 200L m’a coûté 6500$ en incluant les frais d’installation (voir tous les détails dans ce billet)

Après avoir noté la température de l’eau dans le réservoir à chaque matin et chaque soir (résultats 2008, résultats 2009) , j’ai pu calculer la production d’énergie en tenant compte des propriétés physiques de l’eau (énergie requise pour élever sa température d’un degré). Évidemment, ce n’est pas d’une précision absolue mais ça donne un très bon ordre de grandeur.

Alors ?

Je peux conclure que mon installation, dans sa configuration particulière (à Montréal, 1 panneau solaire de 2.5 m2 incliné à environ 60 degrés orienté sud/sud-ouest), m’a permis de générer une moyenne de 1200 kwh par année. Cela représente donc une économie annuelle de 1200 kwh * 0,08$/kwh = 96$. Puisque la consommation annuelle de notre domicile est actuellement d’environ 17 000 kwh cela représente donc une économie de 6,6% (1200 / (17000 + 1200).

Point de vue fiabilité aucun soucis. Aucun pépin n’est survenu et aucun entretien n’a été requis durant cette période.

Évidemment en constatant ces résultats, il apparaît évident qu’il sera à toute fin pratique impossible de rentabiliser l’installation pour diverses raisons. 6500$ à rentabiliser à coup de 96$ ça apparaît plutôt long (même si on tient compte de l’inflation et de la hausse des tarifs d’énergie à venir)

Voici les raisons:

Premièrement, le choix d’une installation à un seul panneau n’était pas la meilleure. 2 panneaux avec un réservoir de 400l aurait été préférable.  La raison: le coût d’achat aurait été légèrement plus élevé (5000$ vs 3500$) alors que le coût d’installation (3000$) aurait été similaire pour une production d’énergie du double. Mais comme le but était l’expérimentation, la décision de le combiner avec un récupérateur de chaleur des eaux grises à été prise et je ne le regrette pas du tout. De toute façon l’installation à 2 capteurs n’aurait probablement pas été rentable non plus !!!

Deuxième raison, les frais d’entretien. Le liquide caloporteur ( glycol ) devra être remplacé d’ici quelques années (on recommande de le remplacer aux 3 à 5 années). Combien en coûtera-t-il ? Je ne sais pas mais certainement plus que la production d’une année (96$) si je fais affaire avec de la main-d’oeuvre spécialisée.

Parmi les pièces qui devront être remplacées à plus long terme, il y a le réservoir de stockage d’eau chaude qui, tout comme votre chauffe-eau conventionnel, a une durée de vie de 9 à 12 ans.* De même, on estime à 15 ans la durée de vie de la pompe servant à faire circuler le fluide caloporteur alors que les capteurs solaires peuvent durer de 20 à 25 ans.Source )

Troisième raison, le matériel n’est pas éternel. Le réservoir et la pompe devront être remplacés, la moyenne de la durée de vie d’un réservoir étant de 9 à 12 ans. J’ose toutefois espérer que mon réservoir aura une durée supérieure à la moyenne.

Finalement, je n’ai bénéficié que de la subvention d’ÉcoÉnergie de Ressources Naturelles Canada d’un montant de 500$ (1250$ depuis le 30 novembre 2009). Le projet pilote de l’Agence de l’efficacité énergétique , qui se termine le 31 octobre 2010, m’aurait permis d’obtenir une subvention de 2700$ . Ainsi mon installation aurait pu me coûter aussi peu que 3800$. Mais ce projet pilote n’existait lors de l’achat de mon chauffe-eau solaire. C’est rarement payant économiquement d’être un précurseur…

Liens intéressants:

Chauffe-eau solaire: Coûts, efficacité et rentabilité ( Agence de l’efficacité énergétique Québec )

 

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

5 réflexions au sujet de « Conclusion de l’étude de mon chauffe-eau solaire »

  1. Bonjour monsieur, j ai regarder votre installation de reservoir et il y a une chose qui ne vous aide certainement pas la plupart des reservoirs ne sont pas isolees ou tres peu isolees en dessous je crois sincerement que tu devrais mettre de l isolant sur le plancher en dessous des reservoirs et aussi tu devrais avoir des bonnes couvertures isolantes autour des 2 reservoirs et de plus si tu pouvais avoir une pompe de circulation qui circulerait le liquide dans les 2 reservoirs en continu qui est d une consommation de 60 watts environ tu verrais la temperature des reservoirs augmenter l autre chose que je n aime pas je sais que ce n est pas de mes affaires mais en fonctionnant a des temperatures qui sont bien en deca de 140 degres f tu peux contracter certaines maladies du aux bacteries dans le reservoir ainsi que contracter la maladie du legionnaire et autres. Ce que je te dis a propos des reservoirs ce n est pas que du vent je travailles sur un systeme de chauffage depuis 3 ans et l energie perdue par les dessous des reservoirs et autour et ainsi que sur la tuyauterie non isolee ce sont des pertes non negligeables et aussi si tu te ferais un genre de garde robe autour des reservoirs et bien isolees ce petit garde robe en dessous ce n est pas negligeable. Bonne chance.

  2. Bonjour Monsieur Gros-Louis,

    Tout d’abord mentionnons que seul le premier réservoir est relié au système solaire. L’eau à la sortie de ce réservoir se déverse donc dans un chauffe-eau électrique traditionnel qui élève la température de cette eau à 55C ( 130F ) par la suite si elle n’est pas déjà atteinte, évitant tout problème potentiel de légionellose

    En ce qui concerne l’isolation, si on regarde bien sur la photo, le réservoir électrique est équipé d’une couverture isolante dont l’usage est de moins en moins requis étant donné l’efficacité de l’isolation plus en plus grande des réservoirs modernes. Mais le réservoir solaire pourrait certainement gagner à être équipé d’une telle couverture mais les gains ne serait probablement pas si importants. Je vous encourage à lire l’article suivant qui traite du sujet.

    En ce qui concerne l’isolation du dessous de mes réservoirs, je ne saurais vous dire si mon installation gagnerait à en être pourvu. Mais évidemment, nous n’isolons jamais trop. Mais comme les spécialistes qui ont réalisé l’installation n’en ont pas installé, je ne me suis jamais questionné sur sa pertinence…

    Note: il ne faut pas non plus oublier que les pertes de chaleur ne sont gênantes qu’en été car l’hiver, la chaleur “perdue” se trouve à chauffer la pièce où se trouvent les réservoirs.

    Merci du commentaire

  3. C est le contraire la temperature de ton beton en hiver est probablement de 48 degres fahrenheit et tu pourrais installees des panneaux de bois pour faire les planchers de sous sol qui sont de 24×24 plywood collees avec styrofoam et a 8.00 l unite et augmenterait probablement ta temperature de 8 a 10 degres fahrenheit et de plus j ai aussi 2 reservoirs dans mon sous sol et bien que tu puisses penser que les pertes d energie donne de la chaleur dans le sous sol la temperature de mon sous sol reste toujours la meme en hiver meme avec les 2 reservoirs fonctionnant tu serais bien mieux de te concentrer a garder toute la chaleur que tu peux dans tes reservoirs pour mieux rentabiliser ton systeme et pres de ton echangeur de chaleur les tuyaux ne sont pas isolees et c est la que l energie de transfert se fait . Anyway tu fais bien ce que tu veux j essaie seulement de t aider.Un petit 5 % avec la couverte isolante un autre 5 % en isolant le dessous du reservoir un autre faible pourcentage en isolant tous les tuyaux je crois qu il n y a rien a negliger .pour un systeme aussi onereux avec un faible rentabilite.Bonne chance.

  4. “Rien ne se perd, rien ne se crée”. La chaleur qui s’échappe des réservoirs ou de la tuyauterie durant la période hivernale n’a d’autre choix que de s’échapper dans l’air ou dans la dalle de béton. Elle n’est donc pas perdue. Il est aussi bon de mentionner que mes réservoirs ne sont pas posés directement sur le sol ( ils sont dotés de pattes ) et que la chaleur montant, la majorité des pertes se retrouveront dans l’air. Il est normal de ne pas percevoir de hausse de la température ambiante de la pièce, les pertes ne sont pas assez importantes.

    En conclusion, je suis toutefois d’accord avec vous pour dire qu’il est préférable d’isoler le mieux que l’on peut afin de minimiser les pertes.

  5. Lorsqu un sous sol n est pas isoler sur le beton l energie de chaleur est completement aspirer par le sol comme un syphon appeler heat sink et lorsque je te parles de te faire un garde robe isolee avec le plancher isoler l energie perdue par la tuyauterie et le reservoir restera plus dans cette piece et cette meme energie qui fera une difference de potentiel d energie moins grande ecart de chaleur entre la temperature de la piece et la temperature du reservoir et de par ce fait augmentera l efficacite de ton systeme j ai meme quelques autre trucs mais a ce que je peux voir je perds mon temps.Ce que je te dis ce n est pas de la fiction c est deja tester et prouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *