Chauffage solaire: on passe à l’action !

Afin de maximiser le rendement il est donc avantageux de chauffer une plus grande superficie à une température inférieure qu’une plus petite superficie à plus haute température. Dans mon cas, comme je maintiens mon sous-sol à 13 degrés lorsque je ne l’occupe pas, je favorise le rendement de mon panneau car la température d’admission de l’air frais ne dépasse pas 16 degrés environ.
Le contrôleur a été réglé afin de déclencher la soufflerie lorsque la température dans le bas du panneau atteint 3 degrés de plus que la température de mon sous-sol et s’arrête lorsqu’elle n’est plus qu’à deux degrés au dessus.

4 sondes permettent de contrôler et d’obtenir des données de fonctionnement du panneau solaire. Elles sont situées aux endroits suivants:
Dans la pièce à chauffer ( à l’intérieur du tuyau d’admission d’air frais situé au sous-sol )
A l’entrée du capteur (dans le bas)
A la sortie du capteur (dans le bas)
A l’extérieur (le plus à l’ombre possible) afin de connaitre la température

Finalement l’installation de l’interface PC a été effectuée le lundi 27 octobre. Elle permet de cumuler les données de rendement du panneau à un intervalle régulier en le connectant à un ordinateur par le port série. Dans mon cas, une mesure est effectuée à toutes les 5 minutes. Cela me permet de connaitre, par exemple, la température maximale de sortie de l’air en fonction de la température d’admission et de la température extérieure. Il permet aussi d’afficher le nombre de kwh générés au cours de la journée.

Résultats: Alors c’est efficace ?

Je dis oui sans hésiter. Il est d’ailleurs impressionnant de sentir l’air chaud sortir du ventilateur à plus de 45 degrés Celcius par une belle journée ensoleillée de novembre alors qu’il fait -5 degrés à l’extérieur. J’ai bien hâte de constater le résultat lors de froides journées hivernales. Actuellement, en novembre, lors de journées très ensoleillées, le système permet de générer entre 6 et 8 kwh.

Voici quelques exemples

8 décembre 2008: Cliquez ici
(Journée parfaitement ensoleillée par une température extérieure variant de -14 °C à  -10 °C)Fait saillant: 1,499 kwh produits entre 12h et 13h
Total produit pour la journée: 5,998 kwh
14 janvier 2009: Cliquez ici
(Journée parfaitement ensoleillée par une température extérieure d’environ -20 °C)Fait saillant: 1,662 kwh produits entre 12h22 et 13h22
Total produit pour la journée: 6,534 kwh
(Note: La température indiquée dans le document est sur-estimée (trop chaude) puisque la sonde n’est pas totalement à l’ombre)

Voici le lien vers le fichier des résultats que je maintiendrai à jour tout au long de la saison de chauffage:

Saison 2008-2009: Cliquez ici
Saison 2009-2010: Cliquez ici

Conclusion

Jusqu’à présent je suis très satisfait. Je dirais qu’il s’agit d’un meilleur investissement que mon chauffe-eau solaire (même s’il est un peut tôt pour tirer des conclusions définitives). Le gros désavantages du chauffe-eau solaire (outre son coût d’installation) est le coût d’entretien. À tous les 3 à 5 ans, le glycol doit être vidangé et remplacé par du glycol neuf. Je ne connais pas le coût précis mais lorsqu’on sait que la main d’oeuvre spécialisée coûte 50$/heure sans compter les frais minimum de déplacement, ça vient gruger dans les gains rapidement… Or, dans le cas du chauffage solaire, il n’y a aucun frais d’entretien fixe. Évidemment, le ventilateur ne sera pas éternel mais la pompe non plus dans le cas du chauffe-eau solaire. Toutefois, comme je ne fais pas toutes ces démarches pour l’économie d’argent mais bien pour m’instruire et sensibiliser les gens aux énergies renouvelables, alors le but est atteint avec ces 2 types de dispositifs.

Autre point intéressant, les résultats sont plus tangibles et on peut facilement chiffrer les économies encourues. Pour quelqu’un comme moi c’est beaucoup plus amusant !!! On n’a qu’à sentir la chaleur dans la pièce lorsque le soleil se met de la partie pour prendre conscience de toute la puissance de cette énergie propre sous-exploitée qu’est l’énergie solaire

D’autres informations seront ajoutées prochainement afin d’étoffer le dossier… A suivre !!!

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *