chevrolet-volt-2016

UNE FUTURE VOLT QUI CONSOMME 3 LITRES/100 KM LORSQUE LA BATTERIE EST VIDE?


Présentement, selon l’EPA, la Chevrolet Volt 2016 consomme 5,6 litres/100 km en mode essence, avec un moteur à essence comme prolongateur d’autonomie.

Or, un nouveau type de moteur à essence est présentement en développement par la compagnie étatsunienne Achates Power (www.achatespower.com), capable de diminuer de moitié la consommation des meilleurs moteurs à essence actuels (turbocompressés et à injection directe). Achates Power vient de s’associer au laboratoire étatsunien Argonne National Laboratory et à Delphi, un gros fournisseur de l’industrie automobile, pour développer une version préindustrielle de leur moteur à essence à pistons opposés et à allumage par compression (comme un moteur diesel). Le groupe a reçu pour ce projet, une subvention de 9 millions $ du programme ARPA-e du Département de l’énergie (DOE). Voir : http://www.greencarcongress.com/2015/12/20151209-achates.html.

Moteur à pistons opposés

Les prototypes réalisés par Achates ont déjà démontré une réduction de consommation d’essence de 50 % avec des émissions polluantes capables de rencontrer les plus sévères normes environnementales sans traitements complexes des gaz d’échappement.

Du fait que les pistons se font face, il n’y a pas de tête de moteur ni de valves, ni d’arbre à cames. Le nombre de pièces mobiles étant réduit de façon substantielle, le prix des moteurs à pistons opposés devrait être moindre de 10 % environ selon la compagnie. De plus, ce moteur est deux fois plus petit qu’un moteur conventionnel pour une même puissance. Bref, avec les normes de consommation et d’émissions réduites qui vont prévaloir dans quelques années, cette solution tombe à point, surtout qu’elle va coûter moins cher, être plus légère et plus compacte.

Le projet subventionné vise à développer un moteur de 3 litres pour les VUS et les petits camions. Mais Achates Power est bien consciente qu’un moteur  de 1 litre serait idéal comme prolongateur d’autonomie, et la direction a bien l’intention d’en mettre un sur le marché.

Alors, il est permis de penser à une voiture similaire à la Chevrolet Volt qui ne consommerait que 3 litres/100 km en mode carburant, en 2020. Avec une batterie qui permettrait de rouler 120 km en mode électrique et la possibilité d’utiliser les chargeurs rapides, une telle voiture ferait 95 % de ses kilomètres en mode électrique, en se rechargeant tous les jours à la maison ou au travail et une fois aux 250 km lors d’un voyage. Avec les bornes de recharge rapide à 150 kW qui vont arriver d’ici 2020, on pourra remettre 100 km d’autonomie électrique en 10 minutes.

Dans une année, la consommation moyenne avoisinerait 0,15 litres/100 km (5% de 3 l/100km). C’est 50 fois moins de carburant qu’une voiture à essence traditionnelle consommant 7,5 litres/100 km, ou 30 fois moins qu’une voiture hybride non rechargeable comme la Prius, consommant 4,7 litres/100 km! Et puisqu’on n’aurait besoin que de moins de 5 % du pétrole consommé aujourd’hui par le parc de véhicules, on pourrait éliminer complètement le pétrole grâce à des biocarburants de deuxième ou de troisième génération faits à partir de nos déchets et résidus.

Une autre bonne nouvelle vous en conviendrez. Surtout qu’une deuxième compagnie développe également un moteur à pistons opposés, EcoMotors (www.ecomotors.com). Cette dernière vient de faire une entente avec la compagnie chinoise Zhongding (octobre 2015) pour construire une usine en Chine, un projet de 200 millions $.

Pierre Langlois

2 janvier 2016


Cliquez sur l’image ci-dessous si vous souhaitez obtenir de l’information sur les conférences offertes par Pierre Langlois : 

Conf annonce (1)

Pierre Langlois

Pierre Langlois

Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois ,Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Il a également siégé sur le comité aviseur responsable d’appuyer Daniel Breton dans le développement de la politique d’électrification des transports du Québec. Un gros merci à lui.
Pierre Langlois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *