hydro-quebec-70-ans

Hydro-Québec célèbre fièrement ses 70 ans !


Hydro-Québec - Fondation en 1944 - Fête 70 ansMONTRÉAL, le 14 avril 2014 /CNW Telbec/ – C’est le 14 avril 1944 que le gouvernement du Québec, dirigé alors par M. Adélard Godbout, fait adopter la loi créant la Commission hydroélectrique du Québec (Hydro-Québec) et procède à l’expropriation de la Montreal Light, Heat and Power Company. La création d’Hydro-Québec allait permettre d’améliorer le service à la clientèle, de stabiliser les tarifs des consommateurs et de lancer les premiers grands projets de développement hydroélectrique sur la Côte-Nord. La nouvelle Hydro-Québec embauche aussi, à la fin de 1944, son premier ingénieur francophone, M. Robert Boyd, qui en deviendra d’ailleurs le président-directeur général dans les années 1970.

En 1944, la deuxième guerre mondiale s’achève et la fin du conflit entraîne une effervescence de la consommation au Québec. Les électroménagers entrent dans les foyers, les industries sont en plein essor. Pour répondre à la demande croissante, Hydro-Québec lance en 1953 les projets de Bersimis-1 et Bersimis-2 sur la Côte-Nord, où toutes les infrastructures sont à construire. Qu’à cela ne tienne, l’audace et l’innovation prennent le pas. S’ensuivent alors de nombreux chantiers dont ceux de la Manicouagan et de la rivière aux Outardes, toujours sur la Côte-Nord, à la fin des années 1950.

C’est le début d’une grande aventure qui, doublée de la nationalisation de 1963, allait permettre au Québec de compter sur une grande entreprise de renommée mondiale qui possède maintenant 61 centrales hydroélectriques avec une capacité installée de 36 068 MW, gère 34 000 kilomètres de lignes de transport d’électricité, dessert 4,1 millions de clients et contrôle des actifs de 73,1 milliards de dollars.

1962-1963 : un moment charnière
L’automne 1962 marque un moment charnière pour l’entreprise et la société québécoise. Le gouvernement du Québec, dirigé par M. Jean Lesage, propose alors la « nationalisation » de toutes les compagnies d’électricité lors d’une campagne électorale menée avec le slogan Maître chez nous. Sous l’impulsion de M. René Lévesque, le 1ermai 1963, Hydro-Québec acquiert de gré à gré les actions de dix compagnies privées d’électricité qui fournissent alors l’électricité dans les diverses régions du Québec.

Afin d’assurer l’avenir énergétique du Québec tout en soutenant son développement économique, Hydro-Québec fait face alors à de nombreux défis, notamment : l’uniformisation des tarifs sur tout le territoire, l’électrification des zones rurales et la mise en place d’un réseau de distribution efficace.

Créateur de richesse économique
Aujourd’hui, fière de toutes ses avancées et développements, et ce, dans le respect de l’environnement et des communautés, Hydro-Québec peut compter sur 20 000 employés répartis partout au Québec. Ses activités génèrent des retombées économiques importantes pour l’ensemble des régions du Québec. À titre d’exemple, pour le seul projet d’aménagement hydroélectrique de la Romaine, les retombées pour le Québec sont estimées à 3,5 milliards de dollars dont environ 1,3 milliard pour la Côte-Nord.

L’hydroélectricité : source d’avenir
En célébrant ses soixante-dix ans, Hydro-Québec célèbre aussi une jeunesse perpétuelle liée au choix de miser sur l’hydroélectricité, une source toujours propre, renouvelable et incontournable à l’heure des changements climatiques.

Source:  Communiqué  Hydro-Québec célèbre fièrement ses 70 ans !

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *