Éolienne Innergex

Innergex et les communautés Mi’gmaq du Québec signent un contrat d’achat d’électricité de 20 ans pour un projet éolien de 150 MW

Innergex - éoliennes Gaspésie Mig'macParc éolien Mesgi’g Ugju’s’n (MU), S.E.C., une entité contrôlée  à 50-50 par Innergex et par les trois communautés Mi’gmaq du Québec,  a annoncé cette semaine avoir signé un contrat d’achat d’électricité de 20 ans avec Hydro-Québec Distribution pour un projet éolien de 150 MW situé en Gaspésie, au Québec. Innergex sera responsable de la gestion de la construction et de l’exploitation du parc éolien.

« Nous sommes honorés et fiers d’avoir été choisis par les communautés Mi’gmaq du Québec pour développer conjointement ce projet d’énergie éolienne; la signature d’un contrat d’achat d’électricité constitue une étape importante dans la progression de son développement  », déclare Michel Letellier, président et chef de la direction d’Innergex.

« Ce projet est significatif pour le développement socio-économique des communautés Mi’gmaq de Gesgapegiag, Gespeg et Listuguj. Il créera de la richesse et des emplois non seulement pour nos membres, mais aussi pour nos voisins en Gaspésie et ailleurs au Québec. Nous envisageons de grandes perspectives d’avenir », déclare le chef Claude Jeannotte, président du Mi’gmawei Mawiomi.

Le projet éolien Mesgi’g Ugju’s’n de 150 MW est situé sur des terres publiques dans la Municipalité régionale de comté d’Avignon, au Québec. L’étude d’impact sur l’environnement du projet est terminée et a été soumise au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. Des journées portes ouvertes ont eu lieu, et une séance d’information a été tenue en février dernier dans le cadre de la période d’information prescrite par le Bureau des audiences publiques sur l’environnement. Des négociations sont en cours avec des fournisseurs de turbines potentiels. Les partenaires prévoient de commencer les activités de préconstruction, notamment le déboisement, à la fin de 2014 lorsque les autorisations auront été reçues, et de commencer les activités de construction en 2015. Ils prévoient la mise en service du parc éolien à la fin de 2016. Les coûts du projet sont estimés à l’heure actuelle à environ 365,0 M$ et seront financés dans une proportion d’environ 80 % avec une dette liée au projet sans recours, à taux fixe. À cette fin, les partenaires ont entamé un programme de couverture afin de fixer le taux d’intérêt de base jusqu’à la clôture du financement de projet, au moyen d’instruments financiers dérivés.

La production moyenne à long terme annuelle de ce parc éolien est estimée à environ 515 000 MWh, assez pour alimenter plus de 30 000 foyers québécois chaque année. Dans sa première année complète d’exploitation, ce parc devrait générer des produits et un BAIIA ajusté de l’ordre de 55,0 M$ et 45,0 M$, respectivement. Le contrat d’achat d’électricité de 20 ans signé avec Hydro-Québec Distribution a pris effet et n’est assujetti à aucune autre approbation. Ce contrat stipule un prix de vente de 0,1012 $ le kWh en dollars de 2014, avec une indexation annuelle en fonction de 100% de l’indice des prix à la consommation jusqu’à la fin de 2016 et de 20 % par la suite. Cela équivaut à un prix de 0,089 $ le kWh en dollars de 2014, avec une indexation annuelle en fonction de 100 % de l’indice des prix à la consommation, respectant ainsi le prix maximum de 0,09 $ le kWh établit par le gouvernement du Québec.

Les partenaires se partageront les distributions du projet dans des proportions variables, selon notamment leur investissement en capitaux propres initial. Au départ, la Société prévoit financer la majeure partie de l’investissement en capitaux propres requis pour ce projet; elle prévoit par conséquent recevoir environ 75 % des flux de trésorerie du projet au cours de la première année. Cependant, au cours des 15 premières années d’exploitation, les communautés Mi’gmaq du Québec auront le droit d’accroître graduellement leur investissement en capitaux propres jusqu’à concurrence de 65 % (au moyen de l’achat de parties des capitaux propres de la Société à un prix basé sur la valeur actualisée des flux de trésorerie futurs selon un taux de rendement prédéterminé) et recevront par conséquent une part plus importante des flux de trésorerie. Quoi qu’il en soit, à compter de la seizième année, la Société recevra au moins 35 % et pas plus de 40 % des flux de trésorerie annuels tirés du projet, et ce, pour sa durée de vie restante.

Le Mi’gmawei Mawiomi est une Assemblée qui regroupe les trois communautés Mi’gmaq situées sur le territoire du Gespe’gewa’gi : Gesgapegiag, Gespeg et Listuguj. Le mandat de l’Assemblée est, entre autres, d’assurer à la Nation Mi’gmaq l’accès à ses ressources, afin d’appuyer les objectifs politiques et sociaux des gouvernements Mi’gmaq. L’Assemblée a établi un secrétariat, le Mi’gmawei Mawiomi Secretariat (MMS), dont l’objectif est de créer un gouvernement Mi’gmaq indépendant, fondé sur une constitution qui promeut et protège les droits, les libertés et le bien-être des Mi’gmaq.

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Les derniers articles par Jean-Claude Cousineau (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *