aluminium-air-ges-1

La PAC aluminium-air de Phinergy: comparaison avec la Chevrolet Volt pour les gaz à effet de serre


Pierre Langlois revient à nouveau sur la pile à combustible aluminium-air de Phinergy, afin d’évaluer les gaz à effet de serre (GES).

Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois ,Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Il a également siégé sur le comité aviseur responsable d’appuyer Daniel Breton dans le développement de la politique d’électrification des transports du Québec. Un gros merci à lui.

La PAC aluminium-air de Phinergy: comparaison avec la Chevrolet Volt pour les gaz à effet de serre

Bonjour à tous

Je reviens encore sur la Pile À Combustible (PAC) aluminium-air de Phinergy, cette fois pour évaluer les gaz à effet de serre (GES). Certains d’entre vous ont souligné, avec raison, que le procédé de fabrication de l’aluminium émet des GES et ils se demandent si la PAC Al-air de Phinergy n’en émettrait pas plus que le prolongateur d’autonomie thermique de la Chevrolet Volt.

Pour commencer, il faut savoir qu’au Québec les usines d’aluminium émettent 2 kg de CO2 par kg d’aluminium produit, comme on le retrouve, entre autres, dans un article de la revue électronique AluminiumToday.com de 2010 (pages 41 et 42 du numéro Mars/avril), et Intitulé «Alouette on course to reduce emissions» (téléchargement à http://www.regal-aluminium.ca/alouette.pdf ). Voici un graphique tiré de cet article

Production aluminium GES

L’intensité d’émission un peu plus élevée en 2008 est due à un bris dans les cuves qui a été réglé depuis, tel qu’expliqué dans l’article. Si les émissions sont si peu élevées c’est bien entendu à cause des barrages hydroélectriques. Elles peuvent être 10 fois plus élevées avec des centrales au charbon pour produire l’électricité, comme on le retrouve sur le site suivant

http://www.peter-entner.com/e/theory/Environment/GreenhouseGases.aspx

Production aluminium GES - pile à combustible aluminium-air
On sait que la PAC Al-air de Phinergy contient 30 kg d’aluminium environ, ce qui donne des émissions de 60 kg CO2 pour 1600 km parcourus.

Maintenant, la Chevrolet Volt consomme 6,3 litres/100 km en mode carburant, ce qui donne 100 litres d’essence pour parcourir 1600 km. Et on sait qu’un litre d’essence brûlé complètement émet 2,36 kg CO2 (voir mon livre Rouler sans pétrole, p. 175). La Volt émet donc 100 x 2,36 = 236 kg CO2.

Par conséquent, une voiture électrique roulant avec un prolongateur d’autonomie PAC Al-air émettra 4 fois moins de CO2 qu’avec un prolongateur d’autonomie à essence, si l’aluminium est recyclé au Québec bien sûr.

Or, il ne faut pas oublier que la PAC Al-air serait utilisée que pour disons 8 % à 16 % des km dans une année. En divisant par 4 pour les GES on arrive à des émissions 25 à 50 fois plus faibles en CO2 qu’une voiture traditionnelle qui roulerait uniquement à l’essence, à raison de 6,3 litres/100 km.

Ce qui pourrait être très intéressant pour le Québec, c’est qu’on pourrait devenir le fournisseur d’aluminium neuf et recyclé pour une bonne partie de l’Amérique du Nord, car on est les plus propres en terme de GES.

Je réfléchis encore à tout ça et je vous reviens avec mes conclusions, en tenant compte de tous les facteurs, dont en particulier le fait qu’on n’ait plus besoin de pétrole ni d’hydrogène, et en ayant à l’esprit que parfois «le mieux est l’ennemi du bien». N’oublions pas que Tesla a pris des brevets pour une configuration de voiture électrique avec un prolongateur d’autonomie Al-air…
Bien cordialement

Pierre Langlois, Ph.D., physicien

Consultant en mobilité durable,
Auteur et conférencier

Téléphone : 418-875-0380
Courriel: [email protected]
Site Internet: www.planglois.com

Le physicien Pierre Langlois faisant le plein électrique d'une Chevrolet Volt

L’information et la solidarité sont les deux piliers des véritables changements

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *