697522841-beyond_detroit_medias

Le projet Beyond propulse l’UdeS au 1er rang en Amérique


Le projet Beyond de l’Université de Sherbrooke, composé d’étudiants en génie électrique et en génie mécanique, a dominé le classement du Shell Eco-marathon Americas qui se déroulait le week-end dernier à Détroit au Michigan dans la catégorie prototype batterie électrique avec un résultat d’efficacité énergétique au final de 731 km/kWh. Leurs plus proches rivales, l’Oregon State University et la Duke University, ont obtenu respectivement un score de 414 km/kWh et de 406 km/kWh.

Non seulement ont-ils surpassé la marque de 720 km/kWh établie en 2015, mais ils ont poursuivi la tradition victorieuse de l’UdeS qui avait remporté la compétition en 2014 à Houston (Texas), avec le projet E-Volve, dans la catégorie concept urbain/batterie électrique. « L’Université de Sherbrooke (volet électrique) et l’Université Laval (volet essence) ont gagné dans les deux catégories où il y avait le plus d’équipes en compétition. C’est encourageant de voir que le génie québécois performe aussi bien sur la scène internationale », affirme fièrement Justin Labrie, diplômé en génie mécanique et coordonnateur du projet.

Premier prix en efficacité énergétique et meilleur design

Les diplômés de la Faculté de génie ont non seulement épaté la galerie en efficacité énergétique mais en plus, ils ont remporté le prix du meilleur design. « Remporter la première place dans notre catégorie est une grande réussite, mais obtenir la reconnaissance du jury pour la qualité de la conception autant mécanique qu’électrique est notre plus grande fierté », fait valoir Julien Longchamp, diplômé en génie électrique.

Une femme aux commandes du prototype futuriste

Puisque les équipes ne déploient pas la même stratégie sur la piste, le pilote du projet Beyond, Caroline Brière-Boyer, a adapté sa conduite en fonction de ce qui se présentait sur la route. « Les pilotes ont des degrés d’aisance très variables sur la course, c’est pourquoi il est difficile de prévoir leurs actions. De plus, la visibilité très réduite du véhicule rend les dépassements plus laborieux. J’ai toutefois eu la chance d’être en communication constante avec mon équipe qui m’avertissait des dangers sur la piste », affirme l’étudiante en génie biotechnologique qui a piloté avec brio ce prototype futuriste. Elle avait eu la chance de le piloter avant la compétition, ce qui lui a permis de demeurer calme et concentrée lors des situations difficiles.

Si l’innovation influence grandement la performance de ces véhicules, les diplômés sherbrookois ont développé des concepts très différents des autres, dont des structures en matériaux composites pour la carrosserie, inspirées des avions ultralégers, ainsi que des composantes électriques optimisées au maximum dont un moteur électrique entièrement conçu et fabriqué par eux. De l’avis des membres de l’équipe, c’est dans les détails que prennent forme les concepts de performance.

La seule déception des Sherbrookois a été de ne pas avoir amélioré leur marque initiale lors du dernier essai en raison de pépins électriques qui ont causé une panne du moteur. « Mais somme toute, nos objectifs ont été atteints en tant qu’équipe, et tout s’est déroulé comme prévu. Alors pour nous, c’est un très grand accomplissement après deux ans et demi de travail et de sacrifices », ajoute Vincent Choucrallah, diplômé du baccalauréat en génie mécanique.

Le son généré par le véhicule, en accélération, est unique, et il a suscité une grande admiration de la part des autres compétiteurs. C’était d’ailleurs le seul en piste avec une telle sonorité. À chaque passage, les spectateurs savaient que les Sherbrookois étaient en piste. À partir de maintenant, la réputation de l’Université de Sherbrooke dans le domaine de l’électrification des transports électriques n’est plus à faire. Elle est devenue une référence incontournable dans le domaine.

À propos du projet Beyond 

Le Projet Beyond vise à concevoir, fabriquer, assembler et tester un véhicule monoplace à propulsion électrique afin de participer et gagner la compétition Shell Eco-Marathon, volet prototype, en avril 2016. Les étudiants doivent allier leurs compétences interdisciplinaires afin de rendre un produit performant, excitant et novateur. Le cœur du projet consiste en la conception et la fabrication d’un moteur et de composantes électroniques, une carrosserie et un châssis faits sur mesure.

Information complémentaire

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *