image

Polytechnique Montréal termine à la 4 ième position avec Esteban VII lors de l’American Solar Challenge


Voiture solaire Esteban VII Polytechnique MontréalAprès toutes sortes de péripéties, qui ont permis de démontrer à quel point les membres de l’équipe sont soudés et organisés,  l’équipe de Polytechnique Montréal, est parvenue à atteindre la quatrième position avec sa voiture solaire Esteban VII lors de la course American Solar Challenge qui a pris fin cette semaine.

Événement très suivi aux États-Unis, l’American Solar Challenge rassemble des équipes internationales qui doivent subir diverses inspections techniques et prendre part durant trois jours à de rigoureuses épreuves de qualifications pour pouvoir participer à la course. Sur la vingtaine de véhicules qui se sont présentés cette année (en provenance des États-Unis, du Canada, de l’Inde, d’Iran et de Porto Rico), dix seulement ont réussi à passer les épreuves de qualification. La piste elle-même, pleine de virages serrés et de côtes abruptes, met les véhicules solaires à rude épreuve. Ainsi, au final, seulement huit véhicules sont parvenus à franchir la ligne d’arrivée.

C’est la première fois qu’une équipe québécoise se retrouve en haut du palmarès de l’American Solar Challenge. La dernière performance canadienne remonte quant à elle à 2003 alors que l’Université de Waterloo s’était classée au 3erang.

Bénéficiant d’un budget six à huit fois inférieur à celui de ses concurrents américains, Esteban VII s’est démarqué pour ses qualités techniques, notamment avec sa vitesse de croisière atteignant 75 km/h au lieu des 60 km/h prévus.

Ajoutant à la fierté des étudiants de Polytechnique, le Spirit of the Event Award a été décerné à leur équipe à l’issue de la compétition, pour les compétences et le professionnalisme de ses membres.

« J’ai été impressionné par l’efficacité de mon équipe », souligne le directeur d’Esteban, Gabriel Brassard, étudiant en génie physique à Polytechnique Montréal. « Face aux difficultés de la compétition, elle est restée soudée et très organisée. »

Voiture solaire Polytechnique Montréal Esteban VII - American Solar Challenge

Un moteur en panne, un incendie, des orages, des serpents et des scorpions…  un parcours du combattant !

L’équipe de Polytechnique a affronté quelques péripéties. Un des deux moteurs roues de leur véhicule qui a lâché durant les qualifications n’étant pas la moindre ! « Pour pouvoir poursuivre les épreuves de qualification, nous avons du modifier le système de propulsion de notre voiture pour qu’il fonctionne avec un seul moteur. Mais cela nous aurait handicapé pour la course. Par chance, l’équipe de CalSol – UC Berkeley Solar Vehicle Team est venue à notre secours. Comme son véhicule ne s’était pas qualifié, elle nous a prêté ses moteurs. Un beau geste de solidarité étudiante qui nous a permis de participer à la course jusqu’à son terme », rapporte Gabriel.

En outre, la batterie d’une équipe qui partageait le même garage ayant pris feu, tous les équipements de l’équipe d’Esteban se sont retrouvés copieusement trempés par le système anti-incendie.

La nature s’est également mêlée de compliquer les épreuves, non seulement en programmant des jours d’orages et de nuages, mais aussi en pimentant les nuits de campement durant les qualifications avec la présence d’animaux plus ou moins sympathiques.  « Nous avons entendu des coyotes roder près du campement, nous avons croisé des serpents à sonnette près de nos tentes ainsi que des scorpions.  Une touche d’exotisme à l’aventure !», relate Gabriel.

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *