Aerocube: une nouvelle petite éolienne de toit urbaine

Eolienne toit urbaine Aeolta AerocubeLors de la Foire Européenne de Strasbourg qui se tenait du 3 au 13 septembre dernier, la compagnie française Aeolta® à présenté son éolienne nommée AeroCube®. Se présentant, sans surprise, sous la forme d’un cube, elle a été conçue dans le but d’être installée sur le sommet des toits et ainsi profiter de l’accélération naturelle de la vitesse du vent causée par sa déviation sur la toiture. Selon le fabricant, la vitesse du vent se trouverait ainsi multipliée par un facteur de 1.6.  Un concept fort intéressant que j’aimerais bien que l’on nous propose au Québec. Cela pourrait se produire avec l’éoliennne Éléganté de Total Green, qu’on attend tous de voir en action avec impatience.


Tirant profit de l’effet venturi ( phénomène bien expliqué sur le site de Aeolta ), l’Aérocube se met en marche à partir d’une vitesse de vent de 10 km/h et est sensé fonctionner dans le silence et en absence de vibration jusqu’à une vitesse de vent pouvant atteindre 150 km/h. Cette éolienne à axe horizontal est en mesure de capter le vent présentant un angle de 60 degrés de chaque côté de sa perpendiculaire (240 degrés sur les 360) … Naturellement, ses pales peuvent tourner dans les 2 directions.

Grâce à son module breveté, l’Aérocube peut s’installer sur tout toit présentant une inclinaison comprise entre 20 et 50 degrés par rapport à l’horizontale. On peut d’ailleurs trouver plusieurs photos de leurs réalisations sur leur site.

Eolienne toit urbaine Aeolta AerocubePersonnellement, un des reproches que je pourrais lui adresser est sa trop petite dimension. Bien qu’on puisse en installer plus d’une (ce qui est d’ailleurs recommandé par le fabricant) les coûts s’en trouveront d’autant augmentés alors qu’un version plus large n’aurait probablement pas coûté beaucoup plus cher. La compagnie mentionne l’avoir ainsi çoncue afin de rendre l’installation plus flexible en permettant de la positionner facilement à un endroit inoccupé de la toiture et aussi d’éviter le sur-mesure qui aurait fait augmenter le coût.

Quant à son rendement, on mentionne sur le site qu’elle peut produire jusqu’à 1 000 kWh par an. On n’indique toutefois pas avec quelle vitesse de vent moyenne ce rendement est possible.

Je n’ai pas trouvé de prix sur le site mais l’objectif de la compagnie en septembre 2009 était de pouvoir la commercialer ( installation incluse ) à un prix d’environ 5 000 euros. C’est ce que mentionnait, à l’époque, la compagnie dans la vidéo ci-bas:.

 

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Une réflexion sur « Aerocube: une nouvelle petite éolienne de toit urbaine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *