Biomimétisme: vous connaissez ?

C’est une discipline consistant à observer les plantes et les animaux pour tenter de résoudre des problèmes quotidiens. Le terme (“biomimicry“, en anglais) a été lancé par Janine Benyus, auteure de Biomimicry: Innovation Inspired by Nature, publié en 1997.

Dans un de ces derniers billets, le blogue “La prochaine évolution industrielle” nous apprenait que les avions de ligne pourraient diminuer leur consommation de carburant de 15% s’ils adoptaient la formation en V comme le font les outardes lors de période de migration.

Extrait du billet:

Le plus étonnant de cette proposition, c’est que l’on sait depuis 1914 (!) que cette formation permet à 25 oiseaux d’augmenter de 71% leur distance de vol.

Cliquer ici pour lire le reste de l’article

Évidemment ça pose quelque problèmes de sécurité ou du moins de perception, les passagers n’étant peut-être pas confortables à l’idée de voler en formation. Il semblerait toutefois que les avions pourraient voler à une telle distance les uns des autres que les passagers ne pourraient même pas les apercevoir. La gestion des horaires présenterait aussi un défi. Pour cette raison, cette solution serait peut-être plus facile à mettre en oeuvre pour les avions cargo.

Le biomimétisme permet d’obtenir des résultats vraiment intéressants. Par exemple, au Zimbabwe, après avoir discuté avec des biologistes (afin de comprendre le fonctionnement des termitières), l’architecque Mick Pierce a intégré dans son projet de centre commercial Eastgate à Harare des ventilateurs à la base des tours ainsi que des dizaines de cheminées permettant la circulation de l’air à travers l’édifice. Le résultat est probant: le système de refroidissement passif d’Eastgate n’utilise que 10% de l’énergie utilisée par un bâtiment de taille comparable refroidi par air conditionné ( à lire ici ).

Finalement,voici quelques faits qui prouveraient le besoin fondamental d’imiter la nature en tenant compte de ses perfections selon madame Janine Benyus tels que mentionnés dans l’article suivant). Ci-dessous figurent des exemples qu’elle utilise pour défendre cette idée :

  • La capacité qu’ont les colibris de traverser le Golf du Mexique avec moins de 3 grammes de carburant,
  • Comment les libellules sont plus manœuvrables que n’importe quel hélicoptère,
  • Les systèmes de chauffage et de climatisation des nids de termites sont supérieurs à ceux inventés par l’homme en termes de consommation d’énergie et d’équipement,
  • Le système de transmission à hautes fréquences des chauves-souris bien plus efficace que n’importe quel radar conçu par l’homme,
  • Comment l’algue fluorescente combine différentes substances chimiques afin de produire de la lumière sans chaleur,
  • Comment les poissons de l’océan Arctique et les grenouilles des zones tempérées reviennent à la vie après avoir été gelés sans que leurs organes subissent de dommages,
  • Comment les lézards et les caméléons changent de couleurs – et comment les pieuvres et les seiches changent à la fois de couleur et de forme en instant – afin de se confondre avec leur environnement,
  • La capacité qu’ont les abeilles, les tortues et les oiseaux de se diriger sans carte,
  • Comment les baleines et les pingouins plongent pendant de très longues périodes sans équipement spécifique,
  • Comment la double hélice d’ADN stocke l’information de tous les êtres humains,
  • Comment, grâce à la photosynthèse, les feuilles produisent 300 milliards de tonnes de sucre chaque année par réaction chimique,

Liens intéressants:

S’inspirer de la nature pour créerlablogatoire.com )

Biomimétisme: la vie est un modèle ( largeur.com )

BiomimétismeEncyclopédie de l’Agora )

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *