L’énergie nucléaire, une énergie propre ?

L’utilisation du nucléaire comme source de production énergétique est en hausse et ça ne semble pas vouloir s’arrêter. 65 réacteurs seraient d’ailleurs en construction dans le monde actuellement. Il semblerait que la relance de cette ressource énergétique sans émission de carbone est principalement attribuable à la demande pour une source d’énergie propre et plus sécuritaire. Ça fait peur lorsqu’on qualifie l’énergie nucléaire de propre et sécuritaire sachant que la gestion des déchets est problématique et que les conséquences lors d’un accident sont terribles…

Communiqué

La relance de l’énergie nucléaire rencontre des obstacles, selon Ernst & Young

Le rapport lancé à l’occasion du Congrès mondial de l’énergie montre
que cette ressource énergétique viable éprouve toujours des difficultés au Canada

MONTRÉAL, le 14 sept. /CNW/ – Malgré les défis de taille qu’il devra relever, le Canada compte parmi les 15 pays du monde qui envisagent la construction de réacteurs nucléaires pour relancer cette ressource énergétique qui connaît une croissance sans précédent depuis celle des années 1980. Voilà ce qu’a déclaré Ernst & Young aujourd’hui dans le cadre du Congrès mondial de l’énergie.

«L’Ontario, le Québec et le Nouveau-Brunswick investissent tous dans l’énergie nucléaire, et les provinces des Prairies y songent, malgré les défis qu’elle soulève, déclare Stephen Power, leader canadien du secteur de l’énergie et des services publics d’Ernst & Young. Cela dit, on observe une certaine réticence puisque ce type de projets dépasse assez souvent le budget et ne respecte pas toujours le calendrier. De plus, l’histoire nous rappelle que des accidents peuvent se produire.»

Selon une recherche récente effectuée par Ernst & Young, l’énergie nucléaire est sur le point de connaître une forte croissance à l’échelle mondiale. Un imposant total de 65 réacteurs sont en construction dans le monde, outre les 120 autres prévus, sans compter les réacteurs existants en voie d’être remis à neuf. Au cours des dernières années, la relance de cette ressource énergétique sans émission de carbone est principalement attribuable à la demande pour une source d’énergie propre et plus sécuritaire. À l’échelle planétaire, l’énergie nucléaire se présente depuis quelques années comme une solution de plus en plus viable pour le secteur de l’énergie, et cette tendance semble se maintenir. Néanmoins, des sources d’énergie de remplacement devraient également être envisagées.

«L’énergie nucléaire constitue une importante ressource énergétique propre, mais il ne s’agit là que d’une partie de la solution. Nous devons continuer à réfléchir aux énergies renouvelables et au repérage des sources d’approvisionnement, telles que les énergies éolienne, hydroélectrique et solaire, affirme M. Power. La mise en marche d’un réacteur nécessite un long délai de mise en œuvre. Les énergies renouvelables peuvent être plus rapidement utilisables et, selon l’aide et les programmes gouvernementaux disponibles, elles peuvent s’avérer rentables.»

L’énergie renouvelable est importante pour le Canada, et elle reçoit de plus en plus le soutien des gouvernements provinciaux. Les propositions et politiques récemment annoncées d’un bout à l’autre du pays dans le cadre du virage vert canadien l’illustrent bien, tout comme la législation en vigueur en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec.

«Le Québec est très fort sur le plan de l’énergie renouvelable, en particulier avec l’hydroélectricité, et il se tourne maintenant vers l’énergie nucléaire propre également, déclare Patrick Bossé, associé, Services de certification d’Ernst & Young. Le Québec investit des milliards de dollars en énergie renouvelable et dans la remise en état de réacteurs, sans oublier les programmes d’efficacité énergétique. Ce sont là des indicateurs clairs qui témoignent de l’importance des sources d’énergie de remplacement, ainsi que de l’énergie nucléaire au Canada.»

Si le Canada continue d’informer la population sur les avantages de l’énergie renouvelable et de soutenir l’innovation et la technologie dans ce secteur, nous serons bien positionnés sur le marché mondial pour attirer les investissements et en tant que fournisseur de produits, de technologies et de savoir-faire.

Pour continuer sur sa lancée, le secteur de l’énergie doit conserver l’équilibre entre la technologie éprouvée de l’énergie nucléaire et les technologies renouvelables émergentes.

«Dès le départ, les sociétés d’énergie nucléaire doivent se consacrer à l’élaboration de projets d’énergie nucléaire plus solides et détaillés, qui respectent davantage les budgets et le calendrier, ajoute Sonia Lacombe, leader du marché des changements climatiques et du développement durable d’Ernst & Young. Une évaluation et une gestion des risques plus appliquées, ainsi qu’une meilleure gouvernance sont nécessaires pour éviter les erreurs et les pièges qui peuvent surgir avec la construction et la maintenance de réacteurs.»

Les investissements faits à l’heure actuelle par les gouvernements pour le développement des technologies durables doivent produire des revenus. Si ce développement est bien mené, le dynamisme du secteur canadien de l’énergie alimentera le pays en favorisant une approche énergétique fiable et propre, tout en créant des possibilités d’emploi. 

À propos d’Ernst & Young

Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l’échelle mondiale, les 144 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour plus d’information, veuillez visiter le site ey.com/ca.

Ernst & Young désigne tous les membres de l’organisation mondiale Ernst & Young Global Limited, chacun étant une entité juridique distincte. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garantie du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients.

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *