Des moteurs-roues sur une Ford Fiesta‏

Ford Fiesta électrique à moteurs-roues eWheelDriveCette semaine, l’équipementier allemand Schaeffler annonçait qu’il avait intégré sa deuxième génération de moteur-roue sur une Ford Fiesta, en collaboration avec le centre de recherche de Ford en Europe. Le commentaire de Pierre Langlois…

Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois , Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Un gros merci à lui.

Des moteurs-roues allemands sur une Ford Fiesta‏

Bonjour à tous

Cette semaine, l’équipementier allemand Schaeffler annonçait qu’il avait intégré sa deuxième génération de moteur-roue sur une Ford Fiesta, en collaboration avec le centre de recherche de Ford en Europe.

Voir:

The Drive for the City Cars of Tomorrow – Schaeffler and Ford Display Concept Car with E-Wheel Drive

Ford + Schaeffler : Fiesta E-Wheel drive, une Fiesta électrique

Ford Fiesta électrique à moteurs-roues eWheelDrive
Crédit photo: SCHAEFFLER AG

La voiture est équipée de deux moteurs-roues à l’arrière, chacun d’eux offrant une puissance crête de 40 kW (33 kW en continu), et un couple de 700 N-m. Le moteur, l’électronique de puissance et de contrôle, le frein et un système de refroidissement liquide sont intégrés dans la roue.

Pour le moment, on n’a pas encore les détails des performances de la voiture, qui sera présentée officiellement au congrès «Auto, motor und sport» en Allemagne.

Tout comme le consortium SIM-Drive au Japon, Schaeffler mentionne dans son communiqué de presse que la conduite de la voiture n’est pas affectée par le poids accru des roues, et que les avantages des moteurs-roues sont multiples. On libère de l’espace pour l’habitacle et les bagages, et le design des véhicules est beaucoup plus flexible. On peut également faire du «Torque vertoring», c’est à dire la distribution sélective et intelligente du couple sur les différentes roues, ce qui permet d’intégrer (par logiciel) un système d’antidérapage, et de freinage optimisé (encore meilleur qu’un système ABS).

Par ailleurs, le plein potentiel des moteurs-roues est atteint lorsque la voiture est construite pour en tirer profit, comme le fait de pouvoir tourner les roues de 90 degrés pour stationner. C’est ce que démontre la présentation faite par Schaeffler ci-dessous. Pour voir les nouvelles fonctions possibles avec les roues, regardez la vidéo YouTube de la petite citadine électrique Hiriko.

Schaeffler - moteurs-roues eWheel Drive
Source: SCHAEFFLER AG

Les Japonais (SIM-Drive) et les Allemands (Schaeffler) ne sont pas les seuls à travailler sur le moteur-roue. Les Français (Michelin), les Hollandais (eTraction), les Espagnols (Hiriko) et les Anglais (Protean Electric) sont également très actifs dans le développement de cette technologie. J’y reviendrai.

Les moteurs-roues ne sont pas une technologie marginale et farfelue, c’est l’avenir de la motorisation électrique de nos véhicules, comme je l’ai déclaré dans mon livre Rouler sans pétrole en 2008. Et Pierre Couture, à Hydro-Québec, l’avait bien compris avant tout le monde, dans les années 1980 alors qu’il y travaillait déjà.

Bien cordialement

Pierre Langlois, Ph.D., physicien
Consultant en mobilité durable,
Auteur et conférencier

Téléphone : 418-875-0380
Courriel: pierrel@coopcscf.com
Site Internet: www.planglois.com

Pierre Langlois - consultant mobilité durable - auteur - rouler sans pétrole

Pour consulter les archives des infolettres de Pierre Langlois, cliquez ICI

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *