VEQ passe aux batteries Lithium Fer/Phosphate

En mai 2008, je vous présentait sur ce site la voiture électrique mise au point par la compagnie “Voitures électriques du Québec” (VEQ). J’apprenais tout dernièrement en consultant le site de la compagnie qu’une nouvelle ligne de produit serait lancée officiellement au Salon de l’auto de Montréal qui se tiendra du 15 au 24 janvier 2010. On pourra voir la voiture dans la “zone verte”, réservée aux véhicules éco-énergétiques et à la sensibilisation environnementale.

Tout d’abord il faut savoir que la voiture comme telle n’est pas fabriquée par VEQ. Il s’agit en fait d’une Mazda3 usagée éviscérée d’une partie de ces composantes mécaniques. Donc, exit le radiateur, le moteur, le réservoir à essence, etc… On y greffe par la suite toutes les composantes nécessaires afin de la rendre 100% électrique.

Une fois modifiée la voiture jouit d’une autonomie de 80 à 100 km après un temps de charge de 8 à 12 heures. Sa vitesse maximale est de 120 km/h

La conversion ne modifie pas la structure (le squelette) du véhicule. Les véhicules sont d’ailleurs inspectés par la SAAQ, qui approuve chaque véhicule individuellement comme étant sécuritaire sur les routes du Québec.

Pour mieux vous renseigner j’ai donc pris l’initiative de poser quelques questions directement à son président et fondateur Loïc Daigneault

 

Et voici:

>> Est-ce que le principe sera toujours le même a savoir la conversion de mazda3 usagées ?

Oui.

>>Quelles seront les modifications ?

Batteries au lithium au lieu d’au plomb

>>Pourquoi avoir remplacé les batteries au plomb par des lithium-ion Fer/phosphate (du fabricant Thunder Sky) ? Quels sont les avantages ?

  • Plus de recharge (durée de vie plus longue)
  • Plus léger.
  • Moins de volume utilisé

    >>On ne semble plus avoir à remplacer les batteries comme c’était le cas auparavant.

    Exact.

    NDLR: Selon VEQ les batteries auront une capacité de 2000 cycles (décharge/recharge) à 80% de décharge et 3000 cycles à 70%. On peut donc calculer une durée de vie variant entre 160 000km et 210 000km de durée de vie, dépendant de la fréquence de recharge, et des conditions d’utilisations.

    >>Quelle est la capacité de cette nouvelle batterie ?

    Il s’agit d’un système de 144 volt, à 100AH. On a donc 14,4kWh disponible dans les batteries. (14,4kWh * 0,07$/kWh = 0,98$ approximativement pour la recharge, contrairement à un peu plus de 1,50$ pour les batteries au plomb… qui ont des pertes plus élevées. C’est dont encore moins cher… et encore plus éco-énergétique)

    >>Est-ce que l’espace disponible dans la voiture est toujours le même que dans la version actuelle à savoir que le coffre est rempli de batteries ?

    La question de la valise n’est pas réglée encore. Nous évaluons actuellement plusieurs possibilités de positionnement. Il est possible que la totalité des batteries, pour respecter certains critères techniques de la SAAQ, devront être placée dans la valise. C’est à voir.

    >>En passant, qu’elle est l’influence de l’hiver sur l’autonomie de la voiture ? Combien perd t’elle en autonomie. Comment fonctionne le chauffage ?

    Environ 15-20% de perte. Chauffage avec élément électrique

    >>Quel sera l’impact des modifications sur le prix de la voiture ?

    Sensiblement plus élevé. Le prix devrait se situer entre 25000$ et 30000$, au lieu de 20000$ et 25000$. C’est une estimation, qui variera avec le prix sur le marché du véhicule usagé utilisé.

     

    ______________________________________________________

    Fiche technique de la voiture

    A partir de la fin janvier il sera possible de communiquer avec la compagnie afin de réaliser un essai routier.

    Autres articles pouvant vous intéresser:

    Voiture électriques du Québec (Éco-Énergie à Montréal)
    La Prius sur la route des vacances
    Les hybrides
    Autobus hybrides à la STM: Économie de 30%

    Suivez-moi
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *