Le prix du pétrole: un constat inquiétant et des prédictions alarmantes de l’OCDE !!‏ – Pierre Langlois

Baril de pétrole
Source: Wikimedia commons

Alors que certaines analyses prévoient que le prix du baril de pétrole pourrait atteindre 200$, et même plus, en 2020,  le physicien Pierre Langlois nous explique que le temps presse pour mettre en place une politique cohérente et robuste d’électrification des transports au Québec. Cela afin d’éviter que l’équivalent du budget de la santé de la province s’envole vers l’étranger !!!

Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois , Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Un gros merci à lui.

Voici donc son commentaire:

Le prix du pétrole: un constat inquiétant et des prédictions alarmantes de l’OCDE !!‏

Bonjour à tous

L’électrification des transports est intimement liée au prix du pétrole, plus celui-ci est bas et moins l’industrie et les citoyens s’en préoccupent, malheureusement. Chaque année le monde bat des records dans l’émission globale des gaz à effet de serre et des polluants qui accompagnent la combustion des carburants fossiles. Les données qui suivent nous rappellent qu’il est minuit ET cinq, et que nous nous devons d’agir rapidement.

On pourrait croire que le prix très élevé atteint en 2008 pour le baril de pétrole (141 $) est derrière nous, mais le pic atteint cette année là est redescendu rapidement dans la deuxième moitié de l’année.Ce qui affecte le plus l’économie c’est le prix annuel moyen, et à cet égard nous avons dépassé l’année 2008, comme le démontre le graphique suivant de l’Energy information administration (EIA):

Voir  2011 Brief: Brent crude oil averages over $100 per barrel in 2011

Evolution du prix du baril de pétrole

Pas étonnant que les économies aient autant de difficulté à récupérer!

Le prix a légèrement diminué en 2012, comme le montre la courbe suivante tirée d’un rapport récent (1er mars 2013) de l’OCDE intitulé «The Price of Oil – Will it Start Rising Again?», que vous pouvez télécharger ICI

Evolution du prix du pétrole depuis 2000

Dans ce dernier rapport de l’OCDE, qui m’a été pointé par Jean-Pierre Cristel (un correspondant), les auteurs font une analyse des facteurs affectant prix du pétrole ainsi que de l’évolution de la demande et des limitations de l’offre. Ils en tirent un modèle avec lequel ils tentent d’évaluer l’évolution du prix du pétrole d’ici 2020, et les résultats sont plutôt alarmants, comme vous pouvez en juger par vous-même dans la courbe qu’ils nous présentent dans leur rapport:

Projection du prix du baril de pétrole

On s’alignerait donc vers un prix autour de 200 $ le baril en 2020, selon le scénario de base!!!

Pour ceux qui ont de la difficulté à se représenter ce que cela signifie pour le Québec,voici une diapositive tirée de ma conférence «Rouler sans pétrole» qui permet de comprendre l’ampleur du désastre économique devant nous.

Importation de pétrole du Québec

 

Sur ce graphique, les différents budgets du gouvernement du Québec sont présentés pour l’exercice 2009-2010, et on peut y comparer l’argent envoyé à l’extérieur du Québec pour l’achat de pétrole destiné à notre consommation. Ce montant dépend du prix du pétrole, et j’y ai illustré trois prix: 100 $/baril, 200 $/baril, et 300 $/baril. L’abréviation «T.R.» signifie la portion correspondant au transport routier.

Alors, à 200 $ le baril, c’est l’équivalent du budget de la santé qui s’envole vers l’étranger pour l’achat de pétrole !!!

Et là, on ne tient pas compte des coûts sur la santé des gens, générés par la pollution atmosphérique, ni des coûts reliés aux changements climatiques, ni du 320 M$ que les Québécois donnent annuellement en subventions diverses aux pétrolières (via le gouvernement fédéral). Pour en savoir plus sur l’ensemble du portrait, vous pouvez consulter la note d’intervention que j’ai co-rédigée avec l’économiste Gilles Bourque, pour l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC). Son titre est «Les impacts de la dépendance du Québec au pétrole», datée du 4 novembre 2011. Vous pouvez télécharger cette note ICI  .

Note d'intervention IREQ - Institut de recherche en économie contemporaine

 

J’ai également accordé une entrevue sur le sujet à l’émission  «Par dessus le marché» de Radio Ville-Marie, le 27 février 2013. Cette émission est archivée ICI et mon intervention débute au tiers de l’émission environ.

Pour ceux qui pensent que le pétrole de schiste pourrait sauver la donne, vous verrez dans un prochain courriel que des chercheurs réputés nous parlent plutôt d’une bulle qui nous accorde un «répit»  de quelques années à peine, à des coûts environnementaux potentiellement dévastateurs.

En conclusion, le temps presse pour mettre en place une politique cohérente et robuste d’électrification des transports au Québec!

Bien cordialement

Pierre Langlois, Ph.D., physicien
Consultant en mobilité durable,
Auteur et conférencier

Téléphone : 418-875-0380
Courriel: pierrel@coopcscf.com
Site Internet: www.planglois.com

Pierre Langlois - consultant mobilité durable - auteur - rouler sans pétrole

Pour consulter les archives des infolettres de Pierre Langlois, cliquez ICI

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *