Lombricompostage extérieur – faites prendre l’air à vos vers

Lombricompostage - vermicompostage exterieur  - lombricube Vers un avenir vertSaviez-vous qu’il est possible de pratiquer le lombricompostage à l’extérieur ? Si vous êtes comme moi, et surtout, comme ma conjointe, et que la présence de vers à l’intérieur de votre résidence ne vous enchante pas plus qu’il ne le faut, sachez qu’il existe une autre avenue possible afin de réaliser du  lombricompostage  ( aussi nommé vermicompostage ). En effet, j’ai appris tout dernièrement qu’il était également possible de profiter de l’excellente capacité de digestion des vers à l’extérieur de notre domicile.

Lors de l’une de mes séances de bénévolat pour l’organisme Écohabitation, à l’EXPO Manger Santé et Vivre Vert, j’ai eu l’occasion de discuter avec la fondatrice de Vers un avenir Vert, l’agronome Hélène Beaumont, et son conjoint. En plus d’obtenir des explications à propos du fonctionnement de leur produit vedette, Eco-Worms, j’ai pu discuter avec eux de leur tout nouveau produit nommé “Lombricube” qui permet de réaliser du vermicompostage à l’extérieur.

Tout d’abord voici une présentation du lombricomposteur intérieur Eco-Worms pour ceux qui ne peuvent avoir accès à un composteur extérieur et qui n’ont rien contre le principe d’abriter des vers sous leur toit.

Lombricube - composteur extérieur en cèdre pour vermicompostage ( lombricompostage )
Cliquez-ici afin de connaître les modèles de Lombricube disponibles ainsi que leurs prix

Quant au “Lombricube“, il s’agit en fait simplement d’un composteur extérieur en cèdre disponible en 3 formats ( simple, double et triple ) recouvert d’une teinture écologique dans lequel on peut produire son compost en y déposant ses matières organiques ainsi que des vers faisant partie de l’espèce « Eisenia ». Si on possède déjà un composteur extérieur, il est toutefois possible de se procurer une colonie de vers séparément. Il est bon de savoir que ces vers sont des éboueurs contrairement aux vers de terre communs que l’on trouve dans nos jardins, qui eux, sont des laboureurs.

Vermicompostage - lombricompostage - vers Eisenia
Vers de l’espèce Eisenia

Et pourquoi y ajouter des vers ? Ces vers, qui peuvent manger l’équivalent de leur poids chaque jour, dans les meilleures conditions, permettraient d’accélérer le processus de compostage, de minimiser le besoin de brassage, de permettre une plus grande tolérance dans le rapport azote (vert )/carbone ( brun ) et permettraient également de produire un compost de meilleure qualité.

Ce sont les hivers moins rigoureux depuis une dizaine d’années au Québec qui permettraient de pouvoir réaliser du lombricompostage extérieur. En effet, les hivers plus doux rendraient dorénavant possible la survie d’une certaine proportion des cocons et de la colonie de vers qui peuvent ainsi recommencer à se reproduire le printemps venu.  Afin d’accorder la plus grande chance de survie au vers, il est toutefois suggéré de leur laisser une bonne quantité de matière organique recouverte de feuilles dans laquelle ils pourront se réfugier durant l’hiver. Et pour ceux qui seraient tentés de les rentrer à l’intérieur durant l’hiver, dans un Eco-Worms, par exemple, sachez qu’il ne s’agit pas d’une pratique recommandée étant donné le risque de faire entrer des larves de toutes sortes de mouches qui peuvent se retrouver sur les feuilles mortes ou les déchets organiques.

Le lombricube à double ou à triple section est suggéré afin de faciliter la récupération du compost mature. Puisque les vers se tiennent toujours dans la matière fraîche en décomposition, la méthode de remplissage consiste à remplir une première section et d’amorcer le remplissage de la seconde section lorsque le tas de la première a été transformé en compost. Les vers migreront naturellement donc vers la seconde section, permettant la récolte de la première section.

Composteur Machine à terre
Composteur La machine à terre
Composteur Garden Gourmet
Composteur Garden Gourmet

Par contre, dans le cas d’un composteur comportant une seule section ( comme La machine à terre ou un Garden Gourmet par exemple ),  on doit alors retirer le dessus de la matière en cours de décomposition avec les vers qui s’y trouvent et mettre le tout de côté.  Ensuite on peut procéder au transfert du compost dans le potager et remettre par la suite les déchets avec les vers dans le composteur. Dans le cas du Garden Gourmet, cela risque d’être plutôt problématique étant donné l’étroitesse de son ouverture et son importante profondeur. On pourrait donc penser à retirer le compost avec précaution par la trappe avant, mais cela risque de ne pas s’avérer une solution facile non plus.

Mais peu importe la méthode utilisée et malgré toutes les précautions prises, il restera inévitablement des vers dans le compost mature qui se retrouvera ainsi au jardin. Ces derniers, qui sont des vers de surface, se nourriront des matières mortes en décomposition qui se retrouvent au sol. Comme ils ne présentent aucun intérêt pour les matières vivantes il n’y aurait aucun problème pour les potagers et les gazons (se sont les chenilles et non pas les vers de terre qui s’intéressent au vivant ). Ayant donc peu de nourriture morte disponible au sol, la population de vers diminuera naturellement.

Les avantages du vermicompostage

Accélération du processus de compostage

Les vers peuvent manger l’équivalent de leur poids chaque jour

Minimiser le besoin de brassage

L’action des vers aère le tas, diminuant ainsi le brassage requis, mais il est intéressant de donner un coup de fourche ou d’aérateur à ailettes 3 fois par mois et de tenir le sol humide afin d’assurer une bonne survie des vers ( dépourvu de poumons, l’Eisenia respire par sa peau qui doit toujours être humide et visqueuse afin de permettre le passage de l’oxygène ).

Permet une plus grande tolérance dans le rapport azote (vert )/carbone ( brun )

Comme les vers mangent rapidement, les odeurs dues à une mauvaise proportion de matière azotée et carbonée sont moindres.

Compost de meilleure qualité

Ayant passé dans le système digestif des vers, le compost serait de plus haute qualité.  Il contiendrait une foule de micro-organismes. Selon madame Beaumont,  certaines études scientifiques auraient démontré que ce compost contiendrait 1000 fois plus de micro-organismes que le compost conventionnel. Les éléments fertilisants seraient donc plus facilement assimilables par les végétaux.

Pour terminer, en ce qui concerne les prix, les voici en date de juillet 2013:

Lombricube simple: 194,99$ + taxes ( prix de lancement )

Lombricube double: 324,99$ + taxes ( prix de lancement )

Lombricube triple: 474,95$ + taxes ( prix de lancement )

Colonie de départ d’environ 1000 vers de terre et livret explicatif: 38,99$ + taxes

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *