Que des véhicules neufs zéro émission (VZE) au Québec d’ici 2050


L’Alliance internationale VZE fait un pas de plus vers l’électrification complète du marché des véhicules neufs d’ici 2050

FB_VehiculeZeroEmission_MANCHETTEParis, le 3 décembre 2015. – Douze États nord-américains et européens ont annoncé aujourd’hui que le marché des véhicules neufs de leurs territoires respectifs se composera exclusivement de véhicules zéro émission (VZE) d’ici 2050.Une telle mesure accélérera la transition mondiale vers les VZE et pourrait réduire l’impact du secteur des transports sur le climat à raison de plus d’un milliard de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone par an d’ici 2050, soit une diminution de 40 % des émissions mondiales provenant des véhicules.

Ces États, membres de l’Alliance internationale VZE, sont l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège et le Royaume-Uni en Europe, la Californie, le Connecticut, le Maryland, le Massachusetts, l’Oregon, le Rhode Island et le Vermont aux États-Unis, et enfin, le Québec au Canada.L’Alliance internationale VZE a fait cette annonce dans le cadre de la CdP-21, soulignant l’importance stratégique des VZE dans la lutte contre les changements climatiques et l’urgence d’investir dans ces technologies.Au nombre des VZE sillonnant actuellement nos routes, figurent les véhicules électriques à batterie ou à pile à combustible et les hybrides rechargeables.

Les membres de l’Alliance internationale VZE s’efforcent d’accélérer la transition mondiale vers les VZE.L’adoption à grande échelle de véhicules électriques, parallèlement au déploiement d’énergies propres, est une condition essentielle pour limiter les conséquences des changements climatiques tels que la hausse du niveau de la mer et de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, mais aussi pour mettre fin à notre dépendance à l’égard du pétrole, améliorer la qualité de l’air et stimuler l’économie sobre en carbone.Les VZE offrent en outre une multitude d’autres avantages : meilleure performance, diminution des coûts d’entretien et de ravitaillement, sécurité renforcée et plus encore.

Les États membres de l’Alliance enregistrent environ la moitié des ventes de véhicules électriques dans le monde.« Ces États montrent l’exemple par leur adoption précoce des véhicules électriques, grâce à des incitatifs financiers et autres, à des politiques sur les véhicules, à des campagnes de sensibilisation des consommateurs et à l’installation d’une infrastructure de recharge », se félicite Nic Lutsey, directeur du programme de l’International Council on Clean Transportation (ICCT), qui assure le secrétariat de l’Alliance internationale VZE.

En plus de stimuler l’adoption des VZE au moyen de politiques novatrices et d’investissements dans leurs États, les membres de l’Alliance internationale VZE unissent leurs efforts en vue d’élargir le marché mondial de ce type de véhicules et d’encourager d’autres États à établir des cibles et des politiques ambitieuses pour promouvoir l’usage de véhicules électriques.

Citations des membres sur l’importance de la transition aux VZE

« C’est de notre avenir dont il est question ici, du monde que nous laissons à nos enfants et petits-enfants, il s’agit aussi des mesures que nous prendrons au cours des années et des décennies à venir afin de voyager plus efficacement. Au Connecticut, nous sommes déterminés à réduire les émissions de carbone, et ce, dans tous les secteurs d’activités – y compris le transport – en ayant recours à une énergie plus propre et plus verte. Grâce à l’établissement d’un réseau de postes de recharge accessibles au public et à des mesures incitatives qui encouragent les consommateurs à acheter des véhicules de technologie nouvelle, nous changeons déjà notre façon de voyager au quotidien au Connecticut. Nous pouvons en faire davantage à l’échelle du pays et dans le monde entier, et nous nous devons de le faire. » [traduction]

-Dannel Malloy, gouverneur du Connecticut

« Si nous voulons atteindre nos cibles, le secteur des transports doit participer davantage aux efforts.Les véhicules électriques sont la clé de voûte du transport de passagers respectueux de l’environnement.La mobilité durable, qui englobe les véhicules zéro émission, ceux qui fonctionnent aux énergies renouvelables et la diversité des moyens de transport, est non seulement un moyen de lutter contre les changements climatiques,mais aussi d’améliorer notre qualité de vie. » [traduction]

-Jochen Flasbarth, secrétaire d’État, ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la nature, du Bâtiment et de la Sûreté nucléaire d’Allemagne.

« Les véhicules électriques donneront un coup d’accélérateur au Maryland sur les plans environnemental et économique.De tels partenariats stimulent l’adoption de ces véhicules à l’échelle locale et mondiale qui profite aux citoyens, aux consommateurs et aux écosystèmes. » [traduction]

-Ben Grumbles, secrétaire à l’Environnement du Maryland

« Nous savons depuis plus de trente ans que les changements climatiques menacent la planète. Les générations futures jugeront avec raison la moralité et le leadership de notre génération à la lumière non seulement des changements climatiques, mais de notre réaction.La transition vers les véhicules zéro émission est un moyen réaliste d’atteindre nos cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre. » [traduction]

-Kate Brown, gouverneure de l’Oregon

« Le Québec, reconnu pour sa production d’électricité et ses abondantes sources d’énergie renouvelable, souhaite accélérer l’électrification de ses transports.À cette fin, la province a récemment adopté un plan assorti de mesures concrètes qui seront mises en œuvre d’ici 2020 en vue de favoriser le développement de ce secteur.Je suis par ailleurs convaincu que les Québécois, grâce à leur faculté d’innover, s’inspireront de la vision de l’Alliance internationale VZE pour exploiter cette niche économique prometteuse qui offre une solution efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, la pollution atmosphérique et la consommation de combustibles fossiles.Ensemble, poursuivons la lutte contre les changements climatiques afin de laisser en héritage à nos enfants une planète saine et une bonne qualité de vie.Faisons-le pour eux. »

-David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec

« Le Royaume-Uni est à l’avant-garde dans les efforts internationaux visant à promouvoir les avantages de l’automobile propre et nous sommes fiers de travailler avec nos partenaires pour accélérer cette révolution de l’automobile. Les voitures électriques sont plus écologiques et moins coûteuses à exploiter, et nous les rendons plus abordables. Le gouvernement britannique s’est engagé à investir plus de 600 millions de £ entre 2015 et 2020 pour soutenir l’adoption et la fabrication de véhicules à très faibles émissions de carbone au Royaume-Uni. Actuellement, de tous les véhicules électriques construits en Europe, 1 véhicule sur 4 l’est au Royaume-Uni. Nous nous enlignons pour que presque toutes les voitures et camions soient à zéro émission d’ici 2050. » [traduction]

– Andrew Jones , Royaume-Uni le ministre des Transports

« Bien que nous ayons enregistré d’incroyables progrès pour réduire les émissions en utilisant l’énergie renouvelable afin d’alimenter nos maisons et nos entreprises, nous pouvons faire plus, en fait, nous nous devons de faire plus pour réduire les émissions produites par le secteur du transport. Soutenir encore plus l’achat de véhicules à émission zéro est un outil important alors que nous nous tournons vers un avenir marqué par les énergies propres. Ces véhicules nous aideront à rendre notre air plus pur, à empêcher que des dollars quittent l’État en échange de combustibles fossiles étrangers et à protéger notre économie contre la volatilité des prix du pétrole étranger. Mais le Vermont n’y parviendra pas seul. Grâce à l’International ZEV Alliance, le Vermont travaillera à l’échelle régionale et avec d’autres autorités faisant figure de chefs de file dans le monde afin de mettre en place une solide collaboration entre des administrations gouvernementales et le secteur privé de manière à transformer nos marchés de l’automobile. Pour relever le défi du transport durable, il nous faut des solutions qui tirent parti de tous les secteurs de l’économie, dont des services de transport en commun et ferroviaire accrus, des combustibles de remplacement et des véhicules conventionnels plus efficaces. » [traduction]

-Peter Shumlin, gouverneur du Vermont

-30-

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest également un collaborateur du site Roulez Électrique.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *