Voiture electrique Tomahawk Dubuc

La production de la voiture électrique TOMAHAWK est annoncée pour 2018

La compagnie québécoise Dubuc Motors à fourni mercredi dernier un aperçu des spécifications de sa voiture électrique Tomahawk , qui sera produite en quelques milliers d’unités spécialement destinées à un marché de niche dans le segment des voitures de luxe.

Prétendante au titre de supervoiture la plus rapide au monde, un aperçu de la fureur déchaînée !

  • 800 chevaux
  • Couple de 1000 livres-pieds
  • 0-60 mph en 2 secondes en mode de course, 4 secondes en mode de rue
  • 1,2 de force G dans les virages
  • Batterie au lithium-ion de 100 kWh
  • Autonomie de 370 milles
  • Carrosserie légère en fibre de carbone
  • Châssis léger en fibre de carbone
  • Transmission intégrale
  • Quatre moteurs électriques
  • 2+2 sièges
  • Quatre sièges de course en cuir
  • Surfaces en cuir et en fibre de carbone
  • Ordinateur de bord
  • Caméra en direct de 360 degrés
  • Espace de chargement avant et arrière
  • Technologies de sécurité active
  • Alerte de collision et freinage d’urgence automatique
  • Distribution uniforme du poids de 50 % à l’avant et de 50 % à l’arrière
  • Longueur : 188″
  • Empattement : 110″
  • Largeur : 80″
  • Hauteur : 47,5″

Le design de carrosserie large et les lignes agressives aiguisées de la Tomahawk respirent la puissance avec une accélération impressionnante de 0 à 60 en 2 secondes, ce qui en fait l’une des voitures les plus rapides au monde. Dubuc Motors, la société qui commercialise cette voiture de sport démente, a fourni aujourd’hui un aperçu des spécifications de son nouveau modèle 2018, qui sera produit en quelques milliers d’unités spécialement destinées à un marché de niche dans le segment des voitures de luxe.

Le modèle de production, qui offrira une foule de technologies novatrices et le look raffiné de son prototype, sera une force à ne pas sous-estimer, tant pour son accélération à couper le souffle que pour son côté pratique pour les déplacements quotidiens. Une carrosserie et un châssis en fibre de carbone habillent la Tomahawk tandis que les portes papillon revigorent son look exotique à l’extérieur, l’opulence de l’intérieur invite le confort et la connectivité dans un habitacle aux lignes pures avec une rangée de sièges supplémentaire pour apprécier l’expérience.

« Nous allons encore plus loin en termes de ce qui est possible dans l’industrie automobile afin de créer une expérience exceptionnelle pour nos clients à chaque fois qu’ils prennent le volant », a déclaré le co-fondateur Mike Kakogiannakis. Les quatre moteurs fournissent une accélération démente et sont couplés indépendamment à chaque roue pour assurer une traction équilibrée qui peut être utilisée en mode de course ou de rue en fonction des sens évoqués, promettant une alternative séduisante pour les célibataires aussi bien que pour les familles modernes.

La société a initié un PAPE par financement participatif et a déjà accueilli des centaines d’investisseurs à l’appui du lancement de son produit. Cette opportunité est ouverte à tous à l’échelle internationale sur son site Web ou sur Start Engine, la plateforme qui héberge son offre « Reg A+ ».

Pour plus d’informations ou pour engager des fonds dans la campagne de financement participatif en capital, visitez http://www.dubucmotors.com

SOURCE Dubuc Motors

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *