Un autobus hybride branchable de Volvo consommera 75% moins de carburant diesel‏

Autobus-Volvo-Hybride-Plug-In
Source: Volvo

Aujourd’hui, le physicien Pierre Langlois nous parle des autobus hybrides branchables de Volvo dont les premiers prototypes sillonneront les rues de Gothenburg d’ici la fin du mois de mai 2013. Des économies de 75% de diesel sont au menu.

Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois , Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Un gros merci à lui.

Un autobus Volvo hybride branchable quasi biberonné consomme 75% moins de carburant diesel‏

Bonjour à tous

Volvo Buses vient d’annoncer que ses premiers prototypes d’autobus hybrides branchables vont circuler dans les rues de Gothenburg d’ici la fin du mois de mai 2013. Huit autobus sont prévus pour mettre à l’essai la technologie, avant sa commercialisation dans deux ans.

Ces autobus branchables sont en fait des autobus hybrides modèle 7900 auxquels on a ajouté une plus grosse batterie, à recharge rapide (6 à 10 minutes), et un chargeur. L’autonomie en mode électrique pur est de 7 km, et deux stations de recharge rapide Busbaar de la compagnie Opbrid ont été installées, une à chaque bout de la ligne d’autobus. Le 7 km n’étant pas suffisant pour parcourir tout le trajet, l’économie de carburant diesel sera d’environ 75 % par rapport à un autobus diesel conventionnel, pour la ligne choisie, selon Volvo. La recharge s’effectue en 6 à 10 minutes, à chacun des deux terminus. Voir

75% lower fuel consumption: Volvo’s plug-in hybrid bus to hit the streets

Volvo plug-in hybrid bus with Bůsbaar rapid charging to begin field testing in Gothenburg; 75-80% reduction in fuel consumption and CO2

http://www.opbrid.com

Autobus hybride branchable Volvo Opbrid
Crédit photo: Opbrid
Borne recharge autobus hybride branchable Volvo Opbrid
Crédit photo: Opbrid

Voici la configuration du système de propulsion

 Systeme motorisation autobus Volvo hybride branchable I-SAM

 

L’autobus a un moteur diesel de 4 cylindres, 5 litres, 160 kW et 800 N-m, un moteur/générateur électrique de 120 kW/800 N-m, et une batterie Li-ion au phosphate de fer de 4,8 kWh. C’est une configuration hybride parallèle, et par conséquent les deux moteurs peuvent fonctionner simultanément ou indépendamment.

La recharge aurait pu être plus rapide avec une batterie au titanate de lithium. Par ailleurs, en doublant la capacité de la batterie ils auraient pu avoir un autobus pratiquement 100 % électrique. Mais, comme ils n’ont pas choisi d’installer une batterie au titanate, la recharge d’une batterie 2 fois plus grosse aurait pris 12 à 20 minutes. C’est le compromis qu’ils ont choisi de faire. Pourtant les batteries au titanate de lithium sont vendues par Toshiba. Il s’agit de la batterie Scib.

Par ailleurs, il est possible également que les stations de recharge rapide soient limitées en puissance ce qui expliquerait la petite capacité de batterie qu’ils ont choisie, mais aucune information sur la puissance de ces stations n’est donnée dans le communiqué de presse.

En résumé, disons que Volvo a fait le choix de minimiser les modifications de ses autobus hybrides existants, et offrira des autobus «quasi» biberonnés, car la vitesse de charge est un peu lente compte tenu de la petite capacité de la batterie. Ces autobus vont tout de même consommer environ 75 % moins de carburant diesel que les autobus diesel conventionnels, et vont disposer d’un moteur thermique qui pourra toujours les faire avancer, advenant une panne électrique du réseau.

Il ne fait maintenant plus aucun doute que les fabricants ont compris et se dirigent vers les autobus à motorisation électrique biberonnés. C’est le GROS BON SENS car la batterie est bien plus petite et il n’y a pas de fils au dessus des rues. Je l’avais prédit en 2008 dans mon livre Rouler sans pétrole.

Je vous prédis également qu’il n’y aura plus beaucoup de tramways qui vont se construire, car des paires d’autobus électriques à double articulations et biberonnés vont prendre la place.

Bien cordialement

Pierre Langlois, Ph.D., physicien
Consultant en mobilité durable,
Auteur et conférencier

Téléphone : 418-875-0380
Courriel: pierrel@coopcscf.com
Site Internet: www.planglois.com

Pierre Langlois - consultant mobilité durable - auteur - rouler sans pétrole

L’information et la solidarité sont les deux piliers des véritables changements

Pour consulter les archives des infolettres de Pierre Langlois, cliquez ICI

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *