Voiture électrique: Honda n’y croit pas trop, et vous ?

Recharge voiture électrique Nissan LeafAlors que Nissan s’apprête à commercialiser la Leaf au Canada en 2011,  Tomohiko Kawanabe, président du département de la recherche et du développement chez Honda affirme être très sceptique face au marché des voitures toutes électriques. La raison: il ne croit pas que les consommateurs soient prêts à accepter une autonomie limitée et gérer de longs temps de recharge.

Pour le premier point je lui donne entièrement raison. Une voiture électrique qui a une autonomie de 160 km comme la LEAF sera parfaite pour aller travailler en ville ou pour aller magasiner. Mais comme voiture familiale ? Qui a envie de louer une voiture à chaque fois qu’il désire sortir de la ville afin de faire une petite sortie en famille ? 160 km, c’est 80 km pour aller et 80 km pour revenir. Et 160 km ce sera en conditions optimales naturellement. Je ne me fierais pas trop à cela. Une fois les 100 km atteints je commencerais à être nerveux (on sait tous que dans les conditions réelles d’utilisation il faut souvent ajouter un 20% aux cotes de consommation des fabricants.) !!! Mais bon, qui a dit que les prochaines voitures électriques ne dépasseront pas facilement cette distance. Il ne faut donc pas jeter la serviette. Et en plus, pour un couple qui possède une deuxième voiture seulement pour aller au travail, comme une Toyota Yaris ou une Honda Fit, ce serait un remplacement parfait à condition qu’il soit prêt à allonger environ le double du montant lors de l’achat.

Pour la recharge, ça nécessitera la mise en place de certaines infrastructures mais une fois en place je ne crois pas que ce sera plus compliqué que d’aller faire le plein à la station-service. Par exemple, dans le cas de la Nissan Leaf, le constructeur suggère un circuit de 220V à 20 ou 40 ampères pour la recharge à la maison. Il semblerait toutefois qu’on pourra la recharger sur un circuit 110V mais que la recharge prendra le double du temps. Ça demandera donc de faire installer par un électricien une prise électrique suppplémentaire à la maison.  Dans le cas de la voiture de la compagnie “Voiture électrique” du Québec qui possède une autonomie de 80 à 100 km, une prise résidentielle régulière 110V permet de recharger la batterie en 8 à 12 heures et permet de parcourir de 80 à 100 km.

(Note: en Amérique, la tension standard pour les appareils électriques domestiques est de 110V. Seules les prises pour la cuisinière et la sécheuse fonctionnent en 220V).


Voiture électrique Nissan Leaf
La Nissan Leaf

 

Extrait provenant du site de la Nissan Leaf dans la section consacrée à la recharge:

Q: Quelle est la durée d’une recharge complète sur 110 volts et 220 volts, ainsi qu’avec une station de recharge rapide?

R: Pour une batterie complètement déchargée, il faudra 16 à 18 heures à 110 V, 8 heures à 220 V (selon l’intensité) et 26 minutes pour la recharger à 80 % avec une station de recharge rapide.

Il faudra donc penser à brancher la voiture le soir venu. Dans les banlieues, ça devrait donc être plutôt simple, chaque maison possédant sa propre allée de garage ou il pourra recharger sa voiture. Par contre, pour quelqu’un qui habite en appartement et qui stationne sa voiture dans la rue ce sera effectivement plus compliqué. On devra prévoir des mécanismes permettant le branchement et naturellement la facturation de l’électricité consommée !!!

Q: J’habite en appartement. Comment pourrai-je recharger mon véhicule?

R: Commencez à discuter des stations de recharge avec votre propriétaire. Vous pourrez également utiliser les infrastructures publiques lorsqu’elles seront mises en place.

Voiture électrique autonomie prolongée Chevrolet Volt
La Chevrolet Volt

A mon humble avis, à court terme, disons les 10-15 prochaines années, le marché des voitures éco-énergétiques (à usage familial) appartiendra plutôt aux hybrides rechargeables (reportage intéressant) telles que la Toyota Prius et la Chevrolet Volt . Bien qu’elles requièreront elles aussi d’être rechargéee ( 10h à 110V pour la Volt pour une autonomie de 64 km), elles auront le mérite de permettre un kilométrage à toute fin pratique illimité une fois leur batterie déchargée. Et si en plus on peut les brancher dans des prises électriques régulières ce sera parfait. Ça ne sera donc pas plus difficile que de brancher le chauffe-moteur de notre voiture durant la période hivernale.

“Deloitte Touche a publié une analyse de prospective dans laquelle elle prévoit que les voitures tout électriques auront capturé seulement entre 2% et 5% du marché américain en 2020. Selon Deloitte Touche, le prix élevé des électriques et leur court rayon d’action sont deux facteurs qui pèseront très lourd dans les décisions des consommateurs.” – Extrait de l’article “Honda «n’a pas très confiance» en la voiture électrique” de CyberPresse


Honda EV Plus

Honda ne renonce toutefois pas à commercialiser des voitures électriques en Amérique puisqu’elle devra se conformer, entre-autres aux exigentes normes californiennes qui requièrent que la moyenne des modèles d’un constructeur ne dépassent pas un certain seuil. Ainsi en incorporant des modèles électriques dans sa gamme elle fera ainsi chuter sa moyenne. Je serais curieux de savoir si la quantité de véhicules vendue est prise en compte dans ce mécanisme de régulation de la consommation. C’est bien beau de proposer des véhicules électriques mais si le constructeur n’y croit même pas lui-même et qu’il ne fournit aucun effort pour la promotion…

Mentionnons que Honda à déjà commercialisé une voiture électrique nommée EV Plus (histoire de sa conception en anglais) entre les années 1997 et 1999 et qu’elle a mis fin au programme tout comme l’avait fait GM avec sa voiture EV-1, ce qui a d’ailleurs fait l’objet du documentaire “Qui a tué la voiture électrique ? ” .

Ne reste plus maintenant qu’à espérer que la Nissan Leaf connaîtra du scuccès afin de faire réaliser aux autres constructeurs que la voiture électrique est promue à un bel avenir si on conscent des efforts à son développement.

Imaginez le paysage sonore dans les rues le jour ou les voitures seront électriques. Et tout cet argent qui n’ira plus dans les poches des riches compagnies pétrolières mais plutôt dans celles d’Hydro-Québec et donc, par le fait même, dans les coffres de l’État Québécois…D’ailleurs, Hydro-Québec participe actuellement au plus important essai de voitures électriques au Canada impliquant 50 voitures Mitsubishi i‑MiEV.

Autres informations pertinentes:

Honda EV Plus ( Wikipedia )

2011 Nissan Leaf First Drive( edmunds INSIDE LINE)


Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *