Négawatt – la chasse aux charges fantômes

Selon des tests réalisés récemment par l’organisme Écohabitation sur un échantillon de 6 résidences , le coût en électricité des charges dites “fantômes” ( les appareils hors fonction ou en mode « veille » qui restent branchés ), pourrait représenter de 100$ jusqu’à près de 1000$ sur une période de 10 ans, au sein d’une habitation.

Wattmètre Kill-A-Watt
Source: Wikicommons

Bien qu’on les considère souvent comme étant négligeables, les charges fantômes représentent une dépense qui ne l’est peut-être pas tant que cela. L’élimination de ces charges fait d’ailleurs partie des mesures les plus rentables dans la pyramide que l’on trouve sur le site de l’organisme Écohabitation. Contrairement à ce qu’on entend régulièrement,  on peut constater que l’isolation d’une maison serait loin d’être une des premières mesures à mettre en place afin d’améliorer l’efficacité énergétique d’une habitation. Selon cette pyramide, il s’agirait même de l’avant-dernière, tout juste avant l’installation d’équipement de production d’énergie solaire et éolienne. Et pourquoi ? Simplement parce que l’augmentation de l’isolation d’une maison représente des travaux importants et coûteux.

Or la chasse aux charges fantômes est très simple et très économique pour le potentiel d’économie qu’elle présente.

Pyramide Emmanuel Cosgrove Écohabitation - Pyramide économie d'énergie
Crédit: Écohabitation http://www.ecohabitation.com/actualite/nouvelles/pyramide-economies-energie-plus-petits-gestes-payants

 

Le watt étant une unité de puissance, le négawatt quantifie une puissance « en moins », c’est-à-dire la puissance économisée par un changement de technologie ou de comportement.

Je me suis donc  penché durant les derniers jours sur la question des charges fantômes que je pourrais éliminer chez moi.

Voici les sources de charges fantômes principales que j’ai identifiées:

  • Les ordinateurs
  • Les imprimantes
  • Le haut-parleur d’extrême-grave du cinéma maison
  • La console de jeu Nintendo Wii
  • Le lecteur DVD
  • Le routeur

Donc, dans un premier temps, je me suis donc donné la consigne d’éteindre dorénavant les imprimantes et de placer les ordinateurs  ( un portable et un ordinateur de bureau ) en mode “veille prolongée” après leur utilisation. Auparavant je maintenais mes ordinateurs simplement en mode “veille”. Comme je ne les utilise pas durant le jour, cela devrait diminuer significativement leur consommation.

En ce qui concerne le routeur, j’ai réalisé que je ne pourrais pas l’éteindre puisque je l’utilise afin de diffuser ma production solaire durant le jour et les résultats de ma station météo à la journée longue. Mais quelqu’un pourrait décider d’éteindre manuellement ou encore de tirer profit des fonctionnalités comme celles inclues dans la technologie Green Ethernet de la compagnie D-Link afin d’éteindre son routeur lorsqu’il n’est pas utilisé, durant certaines périodes de la journée.

J’ai toutefois constaté que je pourrais réaliser des économies en utilisant une barre d’alimentation intelligente pour la gestion de l’alimentation des différents composants du cinéma maison, dont fait partie le haut-parleur d’extrême-grave.

 

APC-P7GB-2APC-P7GB-1

Je me suis donc procuré une barre d’alimentation écoénergétique à limitation de surtention APC à 7 prises au coût de 29,96$ + taxes chez Bureau en Gros. La particularité de ce type de barre d’alimentation écoénergétique réside dans le fait qu’une prise principale contrôle l’extinction automatique de 3 des 6 prises restantes, que l’on pourrait qualifier “d’esclaves”. Dans mon cas, mon récepteur audio/vidéo est l’appareil que j’ai branché dans cette prise principale ( master en anglais ). Dès que cet appareil est éteint, la barre d’alimentation le détecte et coupe le courant sur les prises “esclaves”. Ainsi, mon haut-parleur d’extrême grave, mon lecteur DVD et ma console de jeu Wii s’éteignent automatiquement. Les 3 autres prises demeurent toujours alimentées en électricité. J’y ai branché ma télé et mon enregistreur numérique qui doit être allumé afin de pouvoir enregistrer des émissions à toute heure du jour.

 

J’avais évalué, à l’époque, à l’aide de mon Wattmètre Kill-A-Watt, que mon haut-parleur d’extrême-grave consommait environ 6 Wh par heure lorsqu’il n’était pas utilisé. L’éteindre, lorsqu’il n’est pas en fonction, me permettra donc d’économiser environ 46 kWh durant l’année ( 6Wh X 21 heures par jour X 365 jours ).

Quant à ma console de jeu Nintendo Wii, elle consommerait environ 8Wh par heure lorsqu’elle n’est pas utilisée puisque sa connexion internet est toujours active à cause du mode “WiiConnect24“. J’ai donc désactivé ce mode dans un premier temps, ce qui devrait faire chuter la puissance requise à 1W. L’économie annuelle devrait donc représenter environ 54 kWh.

Finalement, le lecteur de DVD consomme environ 1Wh par heure, ce qui représente environ  8kWh par année.

Donc en résumé, si on ne tient compte que de l’extinction automatique des appareils non utilisés, branchés sur la barre d’alimentation, on parle donc d’une économie annuelle d’environ 5$ ( voir calcul ci-bas ).

Haut-parleur: 6Wh X 21h X 365 jours = 46kWh

Console de jeu Wii : 1Wh X 21h X 365 jours = 8 kWh

Lecteur DVD: 1Wh X 21h X 365 jours = 8 kWh

Grand Total: 62 kWh

Économie: 62 kWh X 0,08$/kWh = 4,96$ par année

Ma barre d’alimentation devrait donc se payer d’elle-même en 6-7 ans, ce qui est une période plus courte que celui de la plupart des dispositifs éco-énergétiques dont est pourvue ma résidence. Si vous possédez des appareils qui consomment plus que cela en mode veille, le délais de recouvrement de votre investissement pourrait être encore plus rapide.

Conclusion

Les charges fantômes
Les charges fantômes n’attendent que vous ayez le dos tourné pour vider vos poches !!! — Crédit photo Wikicommons – Paul Sapiano

En conclusion, si je fais un bilan de ma chasse aux charges fantômes, strictement au niveau de mon cinéma-maison, je pourrais le chiffrer à 116 NégaWattHeure par année car, aux 62kWh économisés par l’utilisation de la barre d’alimentation intelligente, viennent s’ajouter les 54 kWh facilement éliminés en désactivant la connexion internet de la console de jeu lorsqu’elle est éteinte. Cette économie d’énergie représente environ 1 mois de production de mes panneaux solaires photovoltaïques.

J’avoue que je n’ai pas fait l’exercice de chiffrer l’économie d’énergie que je devrais réaliser en changeant mon comportement en ce qui concerne mes ordinateurs ( mise en veille prolongée et extinction des imprimantes ) mais elle devrait être du même ordre que celle du cinéma maison ou même supérieure.

Cette exercice fait donc la démonstration qu’il est possible de diminuer les charges fantômes dans une résidence en modifiant ses comportements, dans certains cas, et en faisant appel à la technologie, dans d’autres. Sans trop d’effort et sans investissement important je devrais donc pouvoir économiser entre 100 et 200 dollars durant les 10 prochaines années. Ces montants représentent de un à deux ans de production solaire pour mes panneaux photovoltaïques.

Note: le dégagement de chaleur de certains appareils, comme celui des ordinateurs, ne représente pas une perte nette puisqu’en saison hivernale il contribue au chauffage. Par contre, en été, il est doublement pénalisant dans le cas d’une résidence climatisée. Il n’est donc pas nécessairement facile d’évaluer le coût exact des charges fantômes.

Quelques articles intéressants qui abordent le sujet des charges fantômes:

Au cœur de la consommation électrique d’une habitation leed platine – Ecohabitation

Charges fantômes : 10 commandements pour les réduire ou les éviter – Ecohabitation

 

Suivez-moi

Jean-Claude Cousineau

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *