Calandre voiture électrique autonomie prolongée Chevrolet Volt

Essai routier de la Chevrolet Volt – Bilan d’une semaine en voiture électrique

Calandre voiture électrique autonomie prolongée Chevrolet Volt  - essai routierAlors le temps de mettre la voiture en mouvement fut venu. Sortant avec beaucoup de prudence du garage, j’ai été bien impressionné par le silence du véhicule. Bien que je sois habitué à la conduite en mode électrique avec ma Toyota Prius à basse vitesse et sur de courtes distances, j’ai trouvé très agréable de demeurer en mode électrique, peu importe la vigueur et la durée de mes accélérations. J’ai d’ailleurs rapidement constaté qu’ll fallait bien doser l’accélérateur en marche arrière, car la voiture recule avec pas mal plus de vigueur que la Prius.

Une fois les enfants et leurs sièges transférés dans la Volt, j’étais fin prêt à prendre la route à destination de notre domicile.  Ma conjointe, quant à elle, s’occupait de ramener notre véhicule familial à la maison.

En cette chaude journée où le mercure indiquait 31 degrés Celsius, j’ai alors enclenché la climatisation. Après un bref essai du mode ECO conçu pour minimiser la consommation électrique, j’ai finalement opté pour le mode MAXIMUM qui offre une beaucoup plus grande puissance de climatisation.

Chevrolet Volt 2012  - essai routier

En cours de route j’ai pu constater que la voiture était très confortable, silencieuse, dotée d’une puissance plus qu’adéquate et que la voiture avait une bonne capacité de roulement lors du relâchement de la pédale de l’accélérateur. J’ai aussi pu constater que le freinage était très progressif, mais qu’il requérait une pression supérieure sur la pédale de frein à ce quoi j’étais habitué afin d’arrêter le véhicule complètement. Mais je n’ai jamais senti le passage du mode “récupération d’énergie” au mode “freinage à disques”,  ce qui n’est pas toujours le cas avec notre Prius.
Jupe aérodynamique Chevrolet Volt  - essai routierQuant à la visibilité sur les côtés et à l’arrière de la voiture, elle pourrait être meilleure, les différents piliers et la hauteur de la caisse nuisant à cette dernière. Il faut d’ailleurs être prudent lors d’un changement de voie afin de bien vérifier nos angles morts. Autre élément, la jupe aérodynamique fixée à l’avant du véhicule est extrêmement basse. Elle frotte donc régulièrement au sol lors du passage sur les dos d’âne ou encore lors de la sortie d’une entrée. Une chance qu’elle semble plutôt flexible et résistante.

Essai routier - Flux énergie console Chevrolet Volt

En ce qui concerne la console centrale et le bloc d’instrumentation, on doit prendre le temps de s’y familiariser car il y a énormément de boutons ( tactiles ) et d’options. On ne doit pas avoir peur de la technologie… Dire qu’à l’époque certains comparaient l’habitacle de la Prius à celui d’un vaisseau spatial. Les temps ont bien changé… Mais les écrans sont fort jolis. On constate rapidement que ceux de la Prius 2007 remontent à une autre époque. Bien qu’elle se conduise comme toute autre voiture, la Chevrolet Volt est tout un concentré de technologie et pourrait peut-être indisposer quelques conducteurs plus traditionnels, disons. Mais ces conducteurs ne font probablement pas partie de la clientèle-cible…

Suivez-moi

cousjoo

Jean-Claude Cousineau est le fondateur du site Éco-Énergie à Montréal. Depuis avril 2015 il travaille pour Les Entreprises Ecosolaris. Ilest responsable du département dédié aux bornes de recharge et accessoires pour voitures électriques
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *