Recherche batterie lithium voitures electriques Hydro-Québec

Hydro-Québec et Mercedes-Benz s’associent pour le développement de technologies de batterie à électrolyte solide

Hydro-Québec a annoncé cette semaine qu’elle s’associait à Mercedes-Benz dans le but d’accélérer la recherche et le développement d’une nouvelle génération de technologies de batteries au lithium destinées aux véhicules électriques.

Recherche batterie lithium voitures electriques Hydro-Québec

Les plus récents travaux du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec ayant abouti à des résultats prometteurs quant aux performances, à l’autonomie, au poids et au potentiel sécuritaire de futures batteries à électrolyte solide, l’institut collaborera avec Mercedes-Benz afin de mettre à l’essai les nouveaux matériaux en conditions d’utilisation réelles afin d’accélérer le cycle de développement.

Les batteries au lithium-ion dominent actuellement dans les produits électroniques et les véhicules électriques. Les batteries au lithium métallique à électrolyte solide s’annoncent comme la prochaine avancée technologique majeure, avec leur énergie massique très élevée, leur durabilité supérieure et leur poids très faible. En outre, cette technologie est jugée plus sécuritaire que celle des batteries au lithium-ion, étant donné l’absence d’électrolyte liquide inflammable. Au cours des années 1990, Hydro-Québec a mis au point une batterie à électrolyte solide de première génération, puis a poursuivi la recherche-développement afin d’en améliorer tant les performances que les procédés de fabrication.

Recherche batterie lithium voitures electriques Hydro-Québec

« Nous sommes heureux de faire équipe avec Mercedes-Benz, un constructeur automobile à la réputation enviable, afin de pousser nos recherches encore plus loin », explique Karim Zaghib, directeur général du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec. « Ce partenariat nous permettra de mettre à l’essai rapidement de nouveaux matériaux en conditions d’utilisation réelles, afin d’accélérer le cycle de développement et d’apporter des réponses concluantes aux préoccupations des constructeurs automobiles. »

Loin d’être un produit commercial ordinaire, la batterie d’un véhicule électrique doit être pensée en fonction de l’architecture même du véhicule. L’intelligence de la batterie réside dans un système très complexe qui définit les caractéristiques du véhicule en matière de performances, d’autonomie et de durée de recharge. Étant donné qu’il s’agit d’un des piliers de la stratégie d’électrification de Daimler, les compétences pour l’évaluation technologique des matériaux et des éléments de batterie ainsi que les activités de recherche-développement sont en constante expansion. Les efforts en cours concernent l’optimisation continue de la génération actuelle de batteries au lithium-ion, la poursuite du développement des éléments de batterie achetés sur le marché mondial ainsi que la recherche sur les systèmes de batterie de nouvelle génération.

« La batterie est au cœur du fonctionnement des véhicules électriques. La maîtrise de sa chimie est donc un aspect essentiel de la recherche-développement chez Mercedes-Benz. Par rapport aux batteries au lithium-ion actuelles, les batteries à électrolyte solide s’annoncent comme une percée importante pour l’électrification des transports. Les avancées réalisées par les chercheurs d’Hydro-Québec sont très prometteuses, et nous sommes impatients de constater les premiers résultats de notre programme de développement conjoint », affirme Jochen Hermann, vice-président – Développement – eDrive, Mercedes-Benz AG.

Les activités de recherche conjointes seront menées au Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec au Canada ainsi qu’au laboratoire de SCE France, une filiale d’Hydro-Québec.

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *